En train de lire
Facebook ajoute pour les internautes algériens le bouton "Tu brûleras en enfer"

Facebook ajoute pour les internautes algériens le bouton "Tu brûleras en enfer"

La rédaction
feu

La firme de Mark Zuckerberg s’est toujours montrée attentive aux besoins de ses utilisateurs. Facebook a dévoilé ce matin l’arrivée d’une nouvelle fonctionnalité sur son site : le bouton « Tu brûleras en enfer ». Un bouton qui permet de déverser sa haine et son profond mépris pour ses semblables et surtout de les juger prématurément avant le jugement dernier. Mark Zuckerberg lui-même se dit avoir peur du jugement des Algériens après cette nouvelle innovation.

Usurpation de fonction de Dieu

Le drame du stade 20 août a révélé au monde entier la fonction divine, à mi-temps, d’un bon nombre d’internautes algériens. En effet, certains Algériens travaillent pour Dieu, en dehors de leurs heures de bureau ou de chômage. D’autres sont même promu au rang de délégués divins. Hier, ils étaient en garde, et ils ont pu organiser un jour du jugement anticipé, spécial Soolking. Une partie d’entre eux s’est permise de juger les ados décédés, une autre a jugé leurs parents, quant aux magistrats du ciel, ils ont carrément annoncé le verdict : L’enfer pour tous. Selon Lilya, docteur en sociologie « Les Algériens jugent les gens avec une facilité déconcertante. Si Me Vergès fut l’avocat du diable, on peut légitimement attribuer aux internautes algériens le statut d’avocats de Dieu. Ils devraient développer une calculette pour nous faire nos bilans avant notre mort, où en est-on exactement ? » conclut-elle avec humour. La dernière création de FB n’est donc pas anodine, elle est même d’ordre professionnel, les internautes de la haine, les usurpateurs, les faux culs, les gros cons, les sans âmes etc… ils pourront tous exercer leur métier de juger avec aversion les gens.

Déjà un gros succès

A peine lancé, le bouton « tu iras en enfer » connait déjà un franc succès. Des millions d’utilisateurs dont de faux comptes passent la journée à y jouer comme un enfant devant sa PlayStation. En deux heures, il détrône « j’aime » et « j’adore » et devient la réaction la plus utilisée dans le pays. Les situations qui ont le plus fait appel à « tu iras en enfer » sont : Les filles non voilées, les jeunes mettant des playlist musicales, un couple mettant sa photo de profil, tous les membres du groupe « sortie cinéma » et les parents dont les filles ne portent pas un hijab.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut