En train de lire
Affaire Nezzar : Le procureur militaire requiert la fermeture de son compte twitter

Affaire Nezzar : Le procureur militaire requiert la fermeture de son compte twitter

La rédaction
nezzar

Pour régler ses comptes, Gaid Salah ne perd pas de temps. 24 heures après le lancement d’un mandat d’arrêt international à l’encontre de Khaled Nezzar, le tribunal militaire de Blida a ouvert ce matin son procès. Se trouvant à Madrid pour une conférence néofasciste à l’honneur du général Franco, Nezzar n’a pas assisté à l’impitoyable réquisitoire du procureur du tribunal militaire.

« La peine électronique capitale »

Le procès par contumace a été marqué par l’absence des témoins (tous les victimes de Nezzar sont morts entre 88 et 92). Faute de preuves accablantes, le tribunal est revenu sur le compte twitter du plus célèbre assassin politique. Voici le réquisitoire du procureur dans son intégralité :

« Mes dames et messieurs, tout d’abord, veuillons tous nous incliner 10 minutes pour sa majesté, son excellence, notre guide suprême Gaid Salah, merci. Nous sommes là aujourd’hui pour du sérieux. Ce n’est pas pour condamner un porteur de drapeau Amzigh ni une femme habillée en Jebba kabyle. Nous sommes ici, pour condamner le plus grand criminel de l’histoire qui a publiquement attenté à l’honneur de notre chef d’Etat-major. Nezzar, ce lâche, a profité de la connexion de son entreprise SLC pour émettre des dizaines de tweet par jour, tous hostiles à sa majesté. C’est très courageux de le faire à plus de 1000 km. Comme il est en fuite, je requiert au juge, la peine capitale électronique » déclare le procureur.

Selon des spécialistes, la peine capitale électronique consiste en la fermeture définitive du compte twitter, ou Facebook de l’accusé. Malgré tous ses crimes, la seule charge qui pèse sur Nezzar aujourd’hui est de s’être attaqué à l’intouchable chef d’état-major.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut