Alors que tous les Algériens célébraient euphoriquement la qualification de leur équipe nationale en finale de la CAN, le chef d’état major en a profité pour s’installer au palais présidentiel et s’autoproclamer président de la République.

Le chef d’état Abdelkader Bensalah revenait ce matin de l’hôpital après deux séances de chimio et une tentative ratée de greffe de charisme. Surprise, il aperçoit des chars de l’armée et des militaires à la cour du palais. Ses affaires étaient jetées à la porte. Qualifiant ce geste de « pas très sympa » il décide de fermer sa gueule et rentrer chez lui.

« Un coup franc d’état »

Le chef d’état-major avoue s’être inspiré du fabuleux coup franc de Ryad Mahrez à la 94ème minute. Après la fin de la rencontre, il mobilise ses troupes et se dirige vers le palais présidentiel. “Voila, j’adore ce qu’a fait Mahrez. Il ne faut pas trop tourner autour du pot, même si je le fais souvent à cause de mes problèmes de prostate. Bref, tu as une occasion, tu la mets bien au fond. Mon coup d’état ressemble tellement au coup franc de Mahrez” explique sa majesté.

Par ailleurs, les scènes de liesse et l’euphorie des Algériens hier soir ont facilité le coup de force du chef d’état-major. Les supporteurs croyaient que les troupes sont sorties célébrer la victoire. Faisant diversions, les chars de Gaïd Salah étaient arrivés à El Mouradia avant minuit, 15 min leur ont suffit pour s’installer.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Gaïd Salah “excusez mon absence, je suis en train de naviguer une carte chifa”

Mais où est donc passé Gaïd Salah ? Nous n’en savons rien…

Gaïd Salah va bien, selon le chanteur Cheb Mami

Disparu depuis le 30 septembre à Oran, le Chef d’État major de…

Ibtissem Hamlaoui lance le hashtag #Bring Back Our Gaïd

Comme la gazelle, son repas préféré, le général de corps d’Armée serait…

Tliba entame une grève de la faim : “je ne proteste contre rien, c’est juste pour maigrir un peu”

Où est donc Tliba ? Nul ne le sait. Par contre, tout…