Entre deux siestes et une séance de chimio, le président par intérim Abdelkader Bensalah, a procédé ce lundi 01 juillet; à la nomination de Anis Rahmani à la tête de l’ENTV, annonce un communiqué de la Présidence de la République.

Ancien patron d’Ennahar, Anis Rahmani s’est fait connaître dans le monde du journalisme grâce à son extrême incompétence, sa défaillance déontologique, et son zézaiement, tares laborieusement compensées par une servilité sans borne et un sens accru de la flagornerie. Il a été décoré deux fois de l’ordre national du Cachir. Une médaille sous forme d’une rondelle de cachir que l’on accroche à sa poitrine ou que l’on mange, c’est selon. ll a également été récipiendaire du prix Goebbles, prix récompensant chaque année le défenseur d’une cause perdue et totalement injuste.

Rahmani promet de remettre sur les rails la télévision publique en lui rendant son statut, pas tout à fait perdu, d’outil de propagande du régime.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Pour combler son absence, l’ENTV diffusera un best of des discours de Gaïd Salah

Selon le journaliste d’investigation Abdou Benadouda (Abdallah sur son permis) qui n’a…

Coopération : Un groupe de journalistes nord-coréens en stage à l’ENTV

Si tous les salauds du monde se donnaient la main, ils formeraient…

Selon l’ENTV, 13 Algériens sur 10 sont pour les élections

Il ne faut pas se fier à la réalité. Elle est souvent…

Benyoues "Il faut non seulement dire Son Excellence mais aussi رضي الله عنه en parlant de Bouteflika"

Dans une interview accordée au magazine Le Brosseur, l’ancien ministre Amara Benyounes…