En train de lire
Mnanauk, le grand absent du panel de dialogue

Mnanauk, le grand absent du panel de dialogue

La rédaction
mnanauk

Le panel pour le dialogue et la médiation c’est comme les hémorroïdes : on vit mieux sans. Mais quand c’est là, il faut faire avec. Nous autres, Algériens, n’avons rien demandé pourtant. Composé pour moitié d’anciens cachiristes et pour moitié de nouveaux opportunistes, le panel brille par son illégitimité. Le point commun entre les premiers et les seconds : ce sont tous (à une ou deux exception près) de vieux débris mourants. 71 79 74 53 37 n’est pas mon numéro Djezzy, mais les âges respectifs des membres du panel.

Voici les noms de 5 personnalités qui auraient très bien pu faire partie du panel :

Mnanauk

C’est le grand absent du panel. Sans lui, il y a peu de chances que le dialogue aboutisse. Grand sociologue, grand philosophe et grand alcoolique, Mnanauk aurait aidé le panel a dressé un état des lieux en proposant de vraies solutions, comme celle qui consiste à les envoyer tous se faire enculer (yqawdou_gaa3).

Fella Ababsa

Fella Ababsa ne sert pas à grand chose mais elle n’est pas moins légitime que Karim Younès. Elle mérite largement sa place dans le panel, pour peu qu’on ne lui demande pas de situer l’Allemagne sur une carte.

Ali Bencheikh

En 1980, Ali Bencheikh a conduit un panel composé de lui tout seul pour résoudre le conflit israélo-palestinien. Et il a plutôt bien réussi. Mustapha peut en témoigner.

Lire aussi
mohammed-VI

Cheikh Chemsou

C’est le grand mufti de la république. Sa présence aurait donné au panel une légitimité religieuse. C’est le garant badissi du panel.

Anouche Mafia

Si les 4 autres membres du panel sont en mesure d’instaurer le dialogue entre la société civile et le pouvoir, Anouche Mafia peut y contribuer en se taisant.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut