L’instauration d’une dictature militaire est en cours : arrestations arbitraires, répression, barricades, fouilles etc…Gaid Salah a réussi sa contre-révolution en foutant tous ses ennemis en prison pour reprendre les rênes du pouvoir.

L’état policier se renforce donc, sa sottise aussi. Hier, les bras de Gaïd Salah ont trouvé une nouvelle astuce : badigeonner d’huile moteur les rambardes des bouches de métros et les marches pour empêcher les manifestants de s’y installer. Aujourd’hui, la DGSN se félicite du succès de l’opération « huile sur le feu » et annonce le nom de sa prochaine tentative d’intimidation « nekwik b’el harissa »

La police a déversé de l'huile moteur sur les rambardes des bouches de métros et les marches pour empêcher les manifestants de s’y installer
La police a déversé de l’huile moteur sur les rambardes des bouches de métros et les marches pour empêcher les manifestants de s’y installer
Mettre du piment dans la répression

Les pratiques policières ne nous laissent aucun doute ; le pays est bel et bien gouverné par un octogénaire gâteux, dont le niveau scolaire ne dépasse pas celui de son petit fils de 10 ans. Gaïd Salah a enjoint les forces de l’ordre à “mieux accompagner” le hirak et les manifestants pacifiques en ajoutant de la hrissa pour pimenter la répression. Une astuce de grand-mère qui a longtemps été utilisé par nos parents pour nous punir. “Ma grand-mère (allah yerhamha) me frottait du piment sur les yeux, le nez et sur la bouche quand je cassais une vaisselle ou quand je faisais pipi au lit. C’était un clavaire. Mais je peux vous assurer que c’était très efficace » raconte S. Drari, commissaire divisionnaire. Pour la DGNS. L’opération “nekwik bel felfel” va empêcher les manifestants de scander leurs slogans, de plus en plus hostiles à Gaïd Salah.

Selon l’ENTV, la sécurité avait songé à l’ablation de la langue et les cordes vocales des manifestants, pour qu’ils se la ferment définitivement. Une opération jugée “trop cruelle” et donc abandonnée par l’armée. Cette dernière a finalement opté pour la hrissa afin de mettre en évidence le caractère puérile de la contestation.

Pour le bon déroulement de l’opération, le gouvernement annonce l’importation de 1000 tonnes de harissa tunisienne, la plus piquante de la région, et de piment rouge de Chine. Les manifestants sont désormais avertis “celui qui ouvre sa gueule, il sera cuit, on verra si vous allez encore faire les malins” menace le secrétaire du MDN.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

Houda Imane Feraoun dément et rassure "je sais que le porno est important pour les jeunes"

La censure des sites pour adultes, évoquée ces derniers jours par le…

Eric Zemmour fait une tentative de suicide en découvrant qu’il est d’origine algérienne

Le polémiste très français, Eric Zemmour, a tenté de mettre fin à…

La fille cachée de Louisa Hanoun et de Ali Belhadj devenue ministre aujoud'hui

C’est une histoire tellement farfelue que si quelqu’un l’aurait conté il y…