Les intentions du chef d’état-major semblent donc se préciser au fil des jours en ce qui concerne la crise politique de l’Algérie et de la mobilisation populaire qui n’a jamais failli depuis le 22 février dernier.

En effet, Ahmed Gaid Salah nous a désormais habitués des déclarations choc prononcées au milieu de discours hebdomadaires fleuves auxquels il a pris habitude de s’adonner chaque mardi pratiquement. Lors de sa dernière sortie médiatique, le patron de l’armée a ainsi surpris tout le monde en fustigeant les algériens qui réclament un état civil et non militaire. A ces derniers, le chef d’état-major a adressé des menaces sérieuses de représailles non sans les affubler d’un qualificatif pour le moins choquant, puisqu’ils ont été décrits comme « traitres ». Mais les choses ne s’arrêtent pas là.

C’est moi qui dicte la conduite à tenir !

Un communiqué de presse du ministère de la défense, tombé aujourd’hui dans les diverses rédactions du pays, annonce une nouvelle pas très gaie pour les millions d’algériens qui font vivre le hirak chaque vendredi.

Ce communiqué annonce en effet que le chef d’état-major effectuera mardi prochain une nouvelle sortie d’inspection dans la 4ème région militaire et prononcera à cette occasion un nouveau discours à la nation. Le communiqué indique que dans ce discours, le chef d’état-major affirmera que l’Algérie devra être un état militaire et non civil, mais surtout, qu’il donnera la liste des slogans de Hirak qui seront autorisés. Le communiqué, qui adopte un ton sec et impératif, se conclut par l’affirmation que le principe de tolérance zéro sera appliqué à compter de vendredi prochain en ce qui concerne les slogans.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

Houda Imane Feraoun dément et rassure "je sais que le porno est important pour les jeunes"

La censure des sites pour adultes, évoquée ces derniers jours par le…

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

Les membres de l’académie française signent une pétition pour la libération de Haddad

Cela fait maintenant plus d’un mois que l’influent homme d’affaires Ali Haddad…