Vous êtres en train de lire
Gaïd Salah "Je respecte l'opinion des autres, une fois qu'ils sont en prison"

Gaïd Salah "Je respecte l'opinion des autres, une fois qu'ils sont en prison"

La rédaction
gaid-salah

Le chef d’état major semble visiblement bien remonté. Chaque semaine il hausse le ton et réitère ses menaces gâteuses à l’égard de son peuple. Après les avoir traité influençables, de cons puis de FDP, aujourd’hui, après un repas léger composé de 3 méchoui, 10 poulets au curry, le général de corps d’armée est arrivée à tenir un long discours dans lequel il lance une sérieuse mise en garde contre ceux qui appellent à l’instauration d’un état civil.

Tout à l’heure, lors dans un live avec Naima Salhi, sa muse, il maintient ses menaces en donnant son avis sur la question des détenus d’opinion.

« Tout le monde a le droit d’avoir une opinion, mais une fois en prison »

Sa majesté n’a guère peur des sujets qui fâchent. C’est lui qui évoque la vague d’arrestation des manifestants et intellectuels, appelés pléonastiquement selon El Gaid détenus d’opinion  » la nation badissie-novembarie se caractérise par la pensée unique. Dommage pour vous, c’est la mienne. Au lieu de vous emmerder à penser, à réfléchir, et à stimuler vos neurones, soyez sobres et suivez l’opinion irréprochable de l’institution militaire. Ça vous évitera l’épuisement intellectuel et surtout la prison » explique le général. Ce dernier, termine sa vidéo en affirmant son engagement total en faveur de la liberté d’opinion. « Vous êtes assoiffés de liberté et vous voulez tous exprimer vos avis, d’accord mais une fois incarcérés à El Harrach. Je comprends qu’on puisse s’ennuyer dans une cellule de 10m², mais une fois dedans exprimez-vous, faites entendre votre voix, de toute façon personne ne vous écoutera » conclut-il froidement.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut