En train de lire
Naïma Salhi appelle à remplacer le français par l’allemand "Nos enfants doivent lire Mein Kampf"

Naïma Salhi appelle à remplacer le français par l’allemand "Nos enfants doivent lire Mein Kampf"

La rédaction
naima-salhi

Après la polémique sur le drapeau berbère, le gouvernement Bedoui tente un énième leurre afin de diviser le peuple et travestir les enjeux du Hirak. Deux ministres illégitimes se sont exprimés sur la nécessité de remplacer la langue française par l’anglais. Considérant la première comme la langue des zouaves et la seconde comme celle de la premier league et du porno, le gouvernement est formel : L’Algérie doit être anglophone.
Aujourd’hui, c’est la polémiste n°1 du pays Naima Salhi qui s’invite au débat, et elle surprend grand nombre.

La langue de la haine

La conseillère culinaire de Gaïd Salah a sorti ses griffes pour donner sa connerie sur la polémique. « Ni le français ni l’anglais ne ne convient aux haters. Il faut être aveugle pour ne pas s’en rendre compte. Ces deux langues ont été pendant des décennies le moyen de communication des défenseurs des droits de l’homme. La langue du racisme et de la haine n’est autre que l’allemand. C’est en allemand qu’Hitler a orchestré la « solution finale » c’est en allemand aussi qu’Himmler ordonnait l’allumage des fours à Auschwitz. A propos de four, on me dit qu’il fait super chaud aujourd’hui à Tizi » s’explique-t-elle.
Selon la députée, de plus de son emploi dans la vie quotidienne, l’allemand devra être enseigné à l’école pour que nos enfants puissent lire des chefs d’œuvre littéraires qu’on ne retrouve pas dans la langue de Molière, ni celle de Shakespeare, « Mein Kampf doit être lu et appris par cœur par nos enfants. J’appelle la jeunesse salihienne à préserver notre race badissie-novembarie en exterminant les zouaves » conclut-elle.
Par ailleurs, la muse d’Al Issaba annonce la sortie de son prochain livre prochainement « Mein Torheit“ (ma connerie) un recueil compilant toutes les sottises qu’elle a pu proférer.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut