Vous êtres en train de lire
Selon l’ENTV, Djamila Bouhired n’est pas sortie de sa cuisine entre 54 et 62

Selon l’ENTV, Djamila Bouhired n’est pas sortie de sa cuisine entre 54 et 62

La rédaction
djamila bouhired

Après l’information selon laquelle le Moudjahid Lakhder Bouregaa serait un usurpateur, l’ENTV pousse le mensonge encore plus loin. L’icône de la révolution Djamila Bouhired ne serait qu’une simple ménagère. Elle auraitpassé tout son temps dans sa cuisine durant la guerre de libération.

« Une grande cuisinière »

Ayant recours à une version amatrice de photoshop, l’ENTV publie des photos de la combattante dans une cuisine équipée de 50 m2 dans les hauteurs d’Alger. Plusieurs personnes atteignant l’âge d’Alzheimer, qui n’est pas loin de celui de Gaïd Salah, ont décidé de témoigner avec courage. « Djamila on la connait très bien, la seule arme qu’elle a porté était un couteau pour éplucher des pommes de terres. Jacques Verges adorait les frites. Je peux vous dire qu’elle était une très grande cuisinière, mais de là à lui attribuer un statut de Moudjahida, je pense que c’est excessif. Son couscous n’a jamais tué personne » estime H.Kherrat, octogénaire.

Djamila Bouhired dans sa cuisine. Photo prise en janvier 1958 pendant la bataille d'Alger.
Djamila Bouhired dans sa cuisine. Photo prise en janvier 1958 pendant la bataille d’Alger.

Quant à son implication dans le « réseau bombes » plusieurs de ses amis et anciens voisins affirment que Djamila préparait chaque après midi une bonne quantité de Baghrir à la demande des soldats français qui adoraient cet entremet traditionnel. Bouhired posait plusieurs couffins dans des commissariats, des casernes ou des brasseries européennes, chaque couffin contenait une douzaine de baghrir. Les paras aimaient tellement qu’ils criaient « c’est explosif » en parlant du goût.

Lire aussi
belhmer

Une chose est certaine, si l’ENTV continue d’usurper l’identité d’El Manchar, on les prévient que ça va barder.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut