C’est une révélation qui va faire couler beaucoup d’encre. Alors qu’il faisait son one-imam-show habituel sur une chaîne de merde dont on ne citera pas le nom pour ne pas vexer Ennahar, Cheikh Chemsou a lâché une petite bombe au détour d’une phrase. Le pendant religieux de Ali Benchikh répondait à une question banale d’un téléspectateur “peut-on jeûner la nuit et manger le jour” Chemsou a craché un secret qui va sans doute porter préjudice à sa crédibilité de clown.

« Je ne vais plus aux Tarawih cette année »

Apparemment l’imam vedette a trop forcé sur la Zlabiya hier soir. C’est le constat établi par bon nombre d’internautes qui ont réagi à la déclaration de Cheikh Chemsou. En effet, non seulement, il a approuvé le jeûne de nuit, mais il a aussi avoué n’avoir pas fait la prière des tarawih cette année. Un aveu qui a choqué l’ensemble des téléspectateurs et fans. “Jeûnez le jour ou la nuit, ou ne jeûnez pas du tout !! Faites ce que bon vous semble” a-t-il répondu à la question d’un téléspectateur. Avant de délirer “Moi de toute façon, je fous rien pendant ce ramadan. La journée dodo, et le soir je regarde Oulad Lahlal en première partie de soirée. Oui, je l’avoue, je ne fais plus tarawih”. Un scoop qui confirme l’incroyable succès de cette série, qui est loin du niveau d’une comédie dramatique d’Ettore Scola, mais amusante tout de même. En effet, à l’instar de Cheikh Chemsou, des millions d’Algériens (de 7 à 77 ans) suivent passionnément Oulad Lahlal pour diverses raisons (réalisme, authenticité sociale, accent oranais etc….) et surtout afin d’éviter les caméras cachées nulles et nauséabondes des autres chaînes. “Pour tout vous dire, j’ai appris par cœur toutes les répliques drôles du feuilleton (edkhel bekri, c’est purement professionnel, …) et je nargue ma femme avec ça. J’ai vraiment hâte de voir la fin”. Selon nos sources, même le patron du pays, le général Ahamed Gaid Salah suit ce programme pour mater les délicieux sandwichs de Khalti Zoulikha. Hier soir, le général s’est permis de citer Dalia (le médecin) pour s’offusquer contre l’acte 15 du Hirak “Et moi, n’ai-je pas droit à des mots doux le vendredi ? Marre des dégage et YetnahawGa3”.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Pour combler son absence, l’ENTV diffusera un best of des discours de Gaïd Salah

Selon le journaliste d’investigation Abdou Benadouda (Abdallah sur son permis) qui n’a…

Coopération : Un groupe de journalistes nord-coréens en stage à l’ENTV

Si tous les salauds du monde se donnaient la main, ils formeraient…

Selon l’ENTV, 13 Algériens sur 10 sont pour les élections

Il ne faut pas se fier à la réalité. Elle est souvent…

Benyoues "Il faut non seulement dire Son Excellence mais aussi رضي الله عنه en parlant de Bouteflika"

Dans une interview accordée au magazine Le Brosseur, l’ancien ministre Amara Benyounes…