Vous êtres en train de lire
Ahmed Gaïd Salah interdit la fourchette dans les cantines militaires

Ahmed Gaïd Salah interdit la fourchette dans les cantines militaires

La rédaction
fourchette

Il n’y aura plus de fourchette dans le mess. C’est une consigne du chef d’état-major qui estime que seuls le couteau et la cuillère figurent parmi les couverts nationaux.

La note de service est on ne peut plus claire : Interdiction formelle de brandir pendant les repas des couverts autres que la cuillère et le couteau. La fourchette porte atteinte aux règles algérienne de bienséance à table, comme l’eût rapporté Baha Eddine Tliba dans son livre « les bonnes manières à table », s’il n’était pas analphabète. Il aurait pu… Mais fort heureusement, grâce à la tradition orale, ses précieuses règles nous sont parvenues. Nous vous en livrons ici quelques unes :

« La gourmandise est l’un des péchés capitaux », c’est juste des salades. Et les salades c’est fait pour être mangées.

Deux choses sont infinies : l’Univers et l’envie de manger. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue.

Il n’y a pas de honte à manger, ni à boire.

Il ne faut pas parler la bouche pleine. Car si tu parles tu meurs, si tu ne parles pas tu meurs. Alors mange, et meurt.

Lire aussi
poste

La fourchette, c’est pour les pédés. Les vrais hommes mangent avec leurs mains.

Histoire de la fourchette

Les fourchettes actuelles sont apparues dans l’Afrique du Nord à l’époque des conquêtes musulmanes . Elles ont été inventée par Aflawas Forchittas, un ingénieur militaire berbère, et diffusée chez l’empire Omeyyade dans le but d’affaiblir physiquement les armées arabes : Un soldat qui utilise une fourchette ingère moins de nourritures qu’un soldat qui utilise ses mains pour se nourrir. C’est ainsi que le chef guerrier berbère Koccina vainquit Tishrin Alththani Al Badissi dont les soldats gringalets et mal nourris furent décimés par les guerriers Amazighs dopés au zit zitoune.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut