En train de lire
Plusieurs clowns en grève pour protester contre l’incarcération de Sellal

Plusieurs clowns en grève pour protester contre l’incarcération de Sellal

La rédaction
clown

Abdelmalek Sellal a été placé mandat dépôt jeudi pour tentative de meurtre (de rire). Il est également inculpé dans plusieurs affaires de corruption. Son arrestation est un grand choc pour sa famille, mais aussi pour ses collègues clowns et humoristes. En effet, Sellal a été le premier pitre de l’histoire à avoir occupé des hautes fonctions (wali, ministre, premier ministre etc… ) un statut qui lui a valu le respect et l’admiration de tous les clowns d’Algérie dont le métier reste mal considéré.

Le rire paralysé

Le syndicat national des clowns algériens vient de publier un communiqué dans lequel il annonce le gel total de toutes ses activités humoristiques, et ce jusqu’à la libération de leur maître adulé, Sellal. Cirques, théâtres, même les chaînes You Tubes tout est fermé à partir de cet après midi « Vous allez en baver sans nous, je vous préviens. Le rire est vital pour certains, une thérapie pour d’autres, vous pourrez survivre à la fermeture des usines de Rebrab mais pas à notre grève. J’appelle le gouvernement à libérer notre maître dans les plus brefs délais, sinon vous mourrez de Qounta » menace Smail Djaye7, syndicaliste.

Lire aussi
bouteille a la mer

Une autre action de protestation est prévue demain matin, les clowns créent leur mouvement « nez rouges » et annoncent des manifestations massives dans tout le pays. Des slogans portant les meilleures blagues de Sellal seront brandis : « Faqaqir, salam ya el batata, 7arrek el marmita, ou encore Samia zidi fel moussika bech yechethou »

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut