C’est une nouvelle qui va très certainement faire son effet dans le pays comme chez nos voisins, voire dans le monde entier tellement son impact pourrait être historique et porteur de conséquences importantes. Cette nouvelle, c’est l’annonce faite par le ministre de la santé qui a déclaré que l’Algérie pourrait très bien légaliser la consommation du cannabis pour l’ensemble de la population, avec bien sûr, quelques règles pour encadrer les choses et éviter les dérapages.

Une annonce qui en a surpris plus d’un dans la mesure où l’on connaît très bien la position de l’Algérie vis à vis du trafic et de la consommation du cannabis. Pour rappel, l’Algérie est fortement engagée dans la lutte contre le trafic de stupéfiants et notamment, le cannabis qui provient majoritairement de chez nos voisins marocains, malgré la fermeture des frontières entre les deux pays depuis 1994.

Le bonheur est dans… la fumée

Pour justifier cette surprenante position, le ministre algérien a expliqué aux journalistes que le dernier classement des pays les plus heureux au monde, édité par l’organisation mondiale du bonheur et bien-être (World Happiness And Well-Being Organisation), mettait le pays dans une position pas très honorable et selon lui, cette place ne reflétait pas réellement l’état d’esprit festif et la bonne humeur des algériens. C’est pourquoi, après avoir réuni des experts et des scientifiques de renom et après avoir étudié différents scénarii sur les possibilités d’améliorer ce classement, la commission mise en place a cet effet a proposé que le cannabis soit introduit dans les habitudes de consommation des algériens.

Cette introduction se matérialisera sous toutes les formes possibles : joints à fumer, infusion de cannabis, ingrédient culinaire sous forme de Jumbo Haschich par exemple…, toutes les idées sont les bienvenues et toutes les facilités seront accordées aux investisseurs aussi bien pour la production que pour la transformation ainsi que la commercialisation des produits. Selon le ministre, le bon classement des Pays-Bas dans l’échelle du bonheur au monde est certainement dû au fait que le cannabis y est autorisé. Quant au Maroc, un des principaux pays producteurs, il devance largement notre pays et c’est certainement grâce à la large consommation de ce produit.

Reste à savoir si les prix de ce produit seront accessibles à toutes les bourses et quel sera réellement l’effet de sa consommation sur le “bonheur et le bien-être” des algériens.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

Houda Imane Feraoun dément et rassure "je sais que le porno est important pour les jeunes"

La censure des sites pour adultes, évoquée ces derniers jours par le…

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

Bouteflika se propose de récupérer son poste de président, “puisque personne n’en veut”

Papi Boutef fait de la résistance. Le conseil constitutionnel a tranché. Il…