On est foutu !! Au lendemain de la mise sous mandat de dépôt de l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout, par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed, une importante décision a été prise par les gestionnaires de son atelier de vulcanisation à Tiaret.

Il s’agit de ne plus gonfler aucun pneu jusqu’à la libération de leur patron. Ainsi, toutes les activités de vulcanisation du groupe Tahkout seront gelées. Les Algériens devront changer leurs habitudes et apprendre à gonfler leurs pneumatiques seuls s’ils veulent s’en sortir. Le coût économique de cette grève est important : 120 millions de dollars d’économie par jour. 231 milliards, selon Farès Mesdour. Selon un communiqué de TMC, l’interruption de travail permettra aux ouvrier de l’usine de souffler un peu. Les ouvriers quant à eux estiment que souffler ça ne les changera pas vraiment de leur travail.

Que vont devenir donc les Algériens sans le savoir-faire inégalé de Tahkout en matière de gonflage de pneu ? A cet instant, aucun observateur ne s’est encore posé la question.


Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

Houda Imane Feraoun dément et rassure "je sais que le porno est important pour les jeunes"

La censure des sites pour adultes, évoquée ces derniers jours par le…

Air Algérie appelle ses clients à acheter leurs propres Boeing pour rentrer en Algérie

Air Algérie vole aussi bien sur terre que dans le ciel. En…

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…