Vous êtres en train de lire
Bensalah affirme ne pas savoir ce qu'il y a dans son discours : "El Gaïd ne m'a encore rien remis"

Bensalah affirme ne pas savoir ce qu'il y a dans son discours : "El Gaïd ne m'a encore rien remis"

La rédaction
bensalah

Le président par intérim Abdelkader Bensalah va s’adresser ce soir aux Algériens dans un discours, annonce l’ENTV. Le discours sera diffusé à 20 heures, selon la même source qui ne fournit aucune autre précision. Mais que va-t-il donc dire ?

Contacté par nos soins pour en savoir davantage, le chef d’état ne semble pas mieux renseigné. Pire encore, il nous révèle avoir appris la nouvelle à la télé. « J’ai vu ça sur l’ENTV par hasard. J’aurais pu passer à coté si ce n’est le chat qui a malencontreusement appuyé sur la télécommande alors que je regardais l’inspecteur Derrick sur France 2 » nous indique-t-il. Même s’il n’a rien préparé de son discours, Bensalah ne panique pas. « Je ne vais pas faire un discours, mais lire un discours » nuance-t-il. En effet, ce n’est pas à lui que revient cette tâche fastidieuse d’écrire son allocution, mais plutôt au chef d’état-major. « Depuis quand Gaïd Salah sait écrire ? Quand je dis qu’il va l’écrire, comprenez il va le faire écrire… fusil au tempe par un de ses hommes » affirme-t-il avec amusement. Cela n’empêche pas Abdelkader Bensalah de s’interroger sur la teneur de son allocution. « Ils ont dit que je devais faire des annonces importantes ? Je vais peut-être présenter mes vœux à l’occasion de l’aïd… C’est important l’aïd non ? » spécule-t-il, d’une voix qui hésite avant de retrouver toute son assurance « ça ne sert à rien de se perdre en conjecture. Le général ne m’a encore rien remis pour le moment, donc je n’en sais pas plus que vous. A cet instant, seul Dieu, Gaïd Salah et son nègre à calepin savent ce sur quoi va porter mon discours ». Le chef d’état a mis fin à la communication en nous rappelant après un long bâillement qu’il valait mieux faire une bonne sieste et un mauvais discours plutôt que l’inverse.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut