Naïma Salhi lance la première édition du festival de Connes

La rédaction
naima-salhi

En marge de la 71ème édition du festival de Cannes, la sulfureuse député algérienne Naima Salhi décide de promouvoir la culture MadeInBladi en créant son propre festival de conneries, sobrement intitulé le festival de Connes.
Comme son non l’indique le festival de Connes, sélectionne les meilleures œuvres idiotes de l’année. Interprétées généralement par des cons ou des connes, les meilleures conneries (orales ou écrites) se verront récompensées pour la première cette année devant les amateurs de la bêtise, l’énième art.

Et la merde d’or décernée à

Alors que les soirées battent leur plein à Cannes, les yeux des cons du mondes sont rivés sur le domicile de madame Salhi où se tient la première édition du festival des conneries Connes 2019. Naime Salhi, qui n’a pas dit que des conneries dans sa vie, elle en a aussi beaucoup filmé grâce aux lives Facebook, est l’initiatrice de ce projet inepte. Selon le magazine Débilité dédié aux cons, plus de 500 cons sont conviés à cet événement majeur dont des stars planétaires comme Zemmour, Marine Le Pen, Anis Rahmani, Cheb Nano etc…. Les cons commenceront par monter les marches du duplex de Salhi pour saluer le public, ils assisteront ensuite aux projections de leurs œuvres idiotes. La compétition débutera demain matin, plusieurs catégories sont en lice : Meilleur con, meilleure connasse, meilleur espoir de la connerie, et enfin la merde d’or, qui sera probablement décerné à Naima Salhi, récompensant l’ensemble de sa carrière.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut