Vous êtres en train de lire
Gaïd Salah arrête son ancien camarade du primaire qui lui avait volé son goûter

Gaïd Salah arrête son ancien camarade du primaire qui lui avait volé son goûter

La rédaction
gaid-salah

« En avril je passe des coups de fil, en mai j’arrête celui qui me plait » le chef d’état major est très clair, il détient aujourd’hui les pleins pouvoirs, dont la justice. 24 heures après l’arrestation de Saïd Bouteflika et des deux anciens partons du DRS, les généraux Toufik et Tartag, Ahmed Gaid Salah a procédé ce matin à un nouveau règlement de compte, plus inattendu et beaucoup moins intéressant, mais qui tenait à cœur au général : Son ancien camarade du primaire, Brahim.B.

Sale petit voleur de mes deux goûters

L’histoire remonte au 3 mai 1947, dans une école primaire de Aïn Yagout, wilaya de Batna, Comme chaque matin le jeune môme obèse Hmida Lakbida (surnom qu’on lui avait donné pour son amour fou aux brochettes de foie) a préparé ses 7 goûters de la journée, à base de méchoui à la Hrissa et de peau de volaille. Dès le début des cours, les odeurs commencent à monter, l’élève Ahmed n’avait pas un cartable mais une boite de traiteur. Son voisin de table, Brahim.B n’a pas résisté aux odeurs qui se dégageait de la boite de son camarade. Il décide alors de subtiliser les goûter de Gaid Salah pendant que ce dernier est aux toilettes pour roter son méchoui de la veille.
10 h la cloche sonne, les élèves prennent leurs petits morceaux de pain, quand soudain c’est le drame : 5 des 7 goûters de Gaid Salah ont disparu, l’enfant risque de mourir de faim. Transporté en urgence à un restaurent, l’enfant est sauvé in extremis après des injections de sauces rouges.

« La vengeance c’est un repas, alors je le mange »

Lire aussi
tebboune

Même si aujourd’hui, Brahim.B est un pauvre octogénaire, cancéreux et arthritique, il vient d’être arrêté par la gendarmerie. Il est accusé de trahison et de complot contre le ventre du chef d’état major.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut