L’affaire Issad Rebrab a pris ce matin un tournant spectaculaire, après la découverte par la police scientifique d’Alger de plus de 1000 lingots de sucre enfouis au pied d’un pommier dans le jardin de sa luxueuse villa.

Les plus fins limiers de la capitale ont été mobilisés à l’occasion de cette opération d’une ampleur sans précédent. Après de longues heures de fouilles, deux bâtards de la brigade canine, connus sous les noms de Rex et Fox, sont finalement parvenus à déterrer le faramineux trésor. L’analyse aux rayons X des lingots a rapidement déterminé qu’ils étaient composés de sucre à 24 carats, soit un sucre d’un indice de pureté rare supérieur à 99.9%.

L’estimation faite devant huissier de cette incroyable prise s’élève a plus de 100 milliards de centimes. Selon des informations transmises par des sources proches de l’enquête, l’homme d’affaire fomentait depuis plusieurs semaines un plan d’exfiltration de ses lingots vers la Tunisie. Rebrab comptait les transporter à l’aide d’une caravane de chameaux qui devait transiter par les monts du Djurdjura, des Bibans, du Hodna et des Aurès. Dans cette obscure affaire, d’autres questions demeurent encore en suspens: comment Rebrab est-il parvenu à accumuler une fortune aussi colossale, correspondant à trois fois le montant du PIB d’Azazga? Et qui ont été les complices de ce qui s’apparente déjà à la plus importante opération de détournement de fonds publics de l’histoire algérienne?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire :)