Alors qu’il fait l’objet d’une procédure de levée de son immunité parlementaire qui sera probablement suivie d’une procédure judiciaire pour soupçons de dilapidations de deniers publics, mais aussi pour utilisation abusive de khourti et de chita, le sort de Djamel Ould Abbas pourrait se jouer du coté de Berlin.

En effet, la chancelière allemande, Angela Markella a affirmé dans un communiqué mis en ligne par Maqrout TV, que les autorités allemandes était « disposées à accorder la résidence en Allemagne, sans aucun type de problème et sans aucune condition »
Elle rappelle aussi qu’entre Ould Abbas et elle existait une relation d’amitié qui dure depuis plus de 60 ans et remonte à leur rencontre torride à l’université de Leipzig.
Mein Djamel, comme elle aime à l’appeler, a participé activement au développement de la médecine, mais aussi à la libération de l’Algérie et à la réunification de l’Allemagne après la chute du mur de Berlin. Elle a ajouté que l’offre s’étendait aussi à Fella Ababsa et à Fares Mesdour qui pourrait participer à la modernisation du système monétaire allemand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

Houda Imane Feraoun dément et rassure "je sais que le porno est important pour les jeunes"

La censure des sites pour adultes, évoquée ces derniers jours par le…

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

Les membres de l’académie française signent une pétition pour la libération de Haddad

Cela fait maintenant plus d’un mois que l’influent homme d’affaires Ali Haddad…