Le premier ministre, Noureddine Bedoui, a été chassé ce matin par sa femme et ses trois enfants au Club des Pins alors qu’il rentrait chez lui. Le chef du gouvernement était poursuivi par une foule de manifestants déchaînés et espérait trouver refuge à son domicile.

Une fois à l’intérieur de la maison, le ministre tombe sur sa femme et ses trois fils rassemblés dans le salon. Ils portaient des pancartes sur lesquelles était inscrits des mots d’ordre hostiles au maître de céans : “Bedoui dégage !!”, “Tu n’es pas le bienvenu ici” ou encore “Papa, tu nous fous la honte”. Pour le moment, le chef du gouvernement est sans domicile fixe. Mais avec un peu de chance, il pourra squatter chez une journaliste présentatrice du JT dont on préfère taire le nom.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…

Annaba : Tliba organise un iftar collectif pour lui-même

C’est une belle initiative pour la lutte contre la famine dont souffre…