En train de lire
Faute d’eau, la police jettera sur les manifestants des pierres de Tayammum

Faute d’eau, la police jettera sur les manifestants des pierres de Tayammum

La rédaction
pierre

Après 7 semaines de Hirak, les Algériens ont réussi à remplacer une dictature par une autre, ou du moins maintenir la même en changeant les visages. « Le Hirak change de nom et devient Nika7 » estime avec pertinence l’analyste politique Nazim Baya.

Hier matin, la police désormais sous tutelle de l’armée, a violemment réprimé une manifestation pacifique des étudiants : Gaz lacrymogène, canons à eau, insultes, et plusieurs arrestations. Même durant les derniers jours de Bouteflika, la marches n’ont pas été réprimées.

Aujourd’hui, SEAAL a publié un communiqué dans le quel, elle dénonce « un gaspillage excessif de l’eau » et met en garde contre l’épuisement des ressources hydriques de la police nationale. Trop tard, puisque la DGSN se trouve actuellement à sec, un peu comme le cerveau de Noureddine Bedoui.

Une problématique qui n’empêchera pas néanmoins les forces de l’ordre de continuer leur répression, demain et surtout vendredi prochain.

Lire aussi
rezig

« La répression sèche »

La police pâtit d’ores et déjà d’une sécheresse sans précédent. Les canons à eau sont vides, et les bombes lacrymogènes s’avèrent peu efficaces, il se trouve que les Algériens pleures déjà son pays. Les forces de l’ordre ont donc fait appel à leur ingéniosité et leur niveau scolaire pour trouver une solution et pouvoir faire leur travail répressif. « Comme l’ablution, la répression se fait aussi par tout ce qui est tiré de la terre, comme le sable et surtout les pierres. Je m’en souviens, je l’ai lu en 4 ème primaire dans le livre d’éducation islamique » explique Slimane Haggar, commissaire divisionnaire. Selon la DGSN, il existe également deux types de répressions : répression mineure et répression majeure, d’où l’analogie. La répression mineure se fera par le lancement de sable dans les yeux des manifestants afin de les aveugler, quant à la répression majeure, plus percutante, consistera carrément à lancer des pierres de taille importante, sur les manifestants pacifiques, dans le but de les assomer.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut