Après 7 semaines de Hirak, les Algériens ont réussi à remplacer une dictature par une autre, ou du moins maintenir la même en changeant les visages. « Le Hirak change de nom et devient Nika7 » estime avec pertinence l’analyste politique Nazim Baya.

Hier matin, la police désormais sous tutelle de l’armée, a violemment réprimé une manifestation pacifique des étudiants : Gaz lacrymogène, canons à eau, insultes, et plusieurs arrestations. Même durant les derniers jours de Bouteflika, la marches n’ont pas été réprimées.

Aujourd’hui, SEAAL a publié un communiqué dans le quel, elle dénonce « un gaspillage excessif de l’eau » et met en garde contre l’épuisement des ressources hydriques de la police nationale. Trop tard, puisque la DGSN se trouve actuellement à sec, un peu comme le cerveau de Noureddine Bedoui.

Une problématique qui n’empêchera pas néanmoins les forces de l’ordre de continuer leur répression, demain et surtout vendredi prochain.

« La répression sèche »

La police pâtit d’ores et déjà d’une sécheresse sans précédent. Les canons à eau sont vides, et les bombes lacrymogènes s’avèrent peu efficaces, il se trouve que les Algériens pleures déjà son pays. Les forces de l’ordre ont donc fait appel à leur ingéniosité et leur niveau scolaire pour trouver une solution et pouvoir faire leur travail répressif. « Comme l’ablution, la répression se fait aussi par tout ce qui est tiré de la terre, comme le sable et surtout les pierres. Je m’en souviens, je l’ai lu en 4 ème primaire dans le livre d’éducation islamique » explique Slimane Haggar, commissaire divisionnaire. Selon la DGSN, il existe également deux types de répressions : répression mineure et répression majeure, d’où l’analogie. La répression mineure se fera par le lancement de sable dans les yeux des manifestants afin de les aveugler, quant à la répression majeure, plus percutante, consistera carrément à lancer des pierres de taille importante, sur les manifestants pacifiques, dans le but de les assomer.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…

Annaba : Tliba organise un iftar collectif pour lui-même

C’est une belle initiative pour la lutte contre la famine dont souffre…