Devant les commandants des Forces armées, le grand Zaïm Ahmed Gaïd Salah, alias le Sancho Panza du Sahel, a dénoncé un horrible complot culinaire, ourdi par des entités malveillantes à l’encontre de l’ANP. Voici le résumé de son allocution, réalisée entre deux rots de bakbouka et retranscrite par notre envoyé spécial en direct des arrière-cuisines de l’État-Major.

« D’abord, ils ont supprimé le Berkoukès, à cause des soit-disant risques d’indigestions. Ensuite, ils ont aboli le Bouzellouf puis Osbane el Kerch, et on a rien dit non plus. Je rappelle que moi-même, feus les généraux Mohamed Lamari ou Nezzar n’avons jamais lésiné sur la mayo et le ketchup pour percer de nouveaux trous à nos ceintures, comme d’autres auraient pu le faire pour rajouter des galons à leurs épaules.

Mais aujourd’hui, ils sont allés trop loin. En supprimant le méchoui des menus de la cantine, c’est à l’intégrité même de la nation une et indivisible que ces forces obscures tentent de s’attaquer. Si la présence des méchouis dans notre cantine a résisté par le passé aux impitoyables razzias de Baha Tliba, aujourd’hui nous sommes plus que jamais prêts à défendre ce droit acquis de haute lutte, ou je ne m’appelle plus le Sergent Garcia des Aurès! ».

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…

Alger barricadée : la wilaya évoque un risque d’effondrement de la capitale

Stupéfaction à Alger ce matin : des clôtures pour chantier ont été…