C’est officiel le président Bouteflika est indestituable ! Malgré 6 semaines de Hirak, des milliers de retournements de veste, une intervention de l’armée, et les douaa des grands-mères, Abdelaziz Bouteflika est toujours président de la République. Mieux encore, il se refait une santé politique par un tour de passe passe constitutionnel.

L’art 102 mais pas sans moi

Après l’ordre de Gaid Salah de faire appliquer l’article 102 de la constitution, Bouteflika a vécu 48 heures de frayeur avant de se ressaisir ce matin en mobilisant sa légendaire ruse. L’indomptable fauve politique fait appel à son art du contre-pied et assomme tout le monde : Il accepte de démissionner de son poste de président et s’autoproclame dans la foulée président du Sénat. L’application de l’article 102 destitue le chef d’état et désigne le président du Sénat, président par intérim. Bouteflika est redevenu donc président de la République par intérim.

Le palais d’El Mouradia, vient de rendre public un communiqué du nouveau président intérimaire pour expliquer cet ubuesque coup de poker. “Vous avez réclamé l’art 102 ? Ok bébé. Maintenant je ne plus président, je suis président du sénat. Ah mince ! Le président du Sénat devient le président, je le savais pas mdrrr, quelle chance !” ironise l’ancien nouveau président.
Dès la prise de ses fonctions, Bouteflika a nommé ses frères Saïd et Nasser respectivement chef d’état major, et président de la l’APN. La famille Bouteflika occupe désormais les 3 premiers rangs à la tête de l’état. Le Bouteflikisme a de beaux jours devant lui !

0 commentaire
  1. Il y’a mille façons de descendre ce minus stalinien de son piédestal, commençons d’abord à le déboulonner de la présidence pour s’en débarrasser à la ferraille.

  2. Dois-je croire que le succès du clan Boutef est la persistance dans leurs échecs et la persistance du peuple est de les mettre en échec avec succès ?
    On a brûle tout un espoir d’un peuple mais le peuple tel le Phoenix renaît de ses cendres. Notre renaissance est un aspect assuré de notre existence, notre résurrection est une garantie de ne plus avoir peur.
    Fermons la porte du passé sans la verrouiller, cachons nos les erreurs sans les effacer. Laissons toute notre énergie et notre temps pour notre espace de liberté.
    Il faut en découdre rapidement, la victoire est au bout du fil.

  3. Miaou oh! Pardon Minou, je me permet de conclure à ma façon :
    Dès la prise de ses fonctions, Bouteflika a nommé ses frères Saïd et Nasser respectivement chef pilote major et mécanicien de bord. La famille Bouteflika occupe désormais le 1eme étage d’une fusée vers la planète des singes au fond de l’univers. Le Bouteflikisme a un long trajet devant lui !

  4. La descente aux enfers ne fait que commencer, de la Présidence au Sénat et du Sénat à la géhenne.

  5. Comme dit le dicton : “Les hommes font l’histoire et non l’inverse” à une l’exception que Fakhamatouhou est fait d’une belle blague.
    Grand Moudjahid (Moudjahid El Akbar), elle est bien bonne celle-là !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Gaïd Salah “excusez mon absence, je suis en train de naviguer une carte chifa”

Mais où est donc passé Gaïd Salah ? Nous n’en savons rien…

Gaïd Salah va bien, selon le chanteur Cheb Mami

Disparu depuis le 30 septembre à Oran, le Chef d’État major de…

Ibtissem Hamlaoui lance le hashtag #Bring Back Our Gaïd

Comme la gazelle, son repas préféré, le général de corps d’Armée serait…

Tliba entame une grève de la faim : “je ne proteste contre rien, c’est juste pour maigrir un peu”

Où est donc Tliba ? Nul ne le sait. Par contre, tout…