Grâce aux millions de manifestants algériens qui défilent chaque vendredi, l’Algérie est en passe de devenir un pôle mondial d’attractivité en matière d’organisation des manifestations pacifiques. En effet, depuis la première grosse manifestation du 22 février, que ce soit à Alger ou dans tous les autres villes du pays, quasiment aucun incident majeur n’a été enregistré, à l’exception de quelques casseurs, vraisemblablement mandatés par des courants pro-système, venus tenter de semer le désordre à la fin des manifestations. Mal leur en pris puisque les citoyens étaient très vigilants aux côté des forces de l’ordre et ont pu ainsi être maîtrisés rapidement.

Le côté pacifique de ces manifestations a été unanimement remarqué et salué par tous les observateurs dans le monde, y compris la presse qui y a vu un véritable symbole de civisme et de pacifisme des algériens, alors même que ceux-ci étaient sortis par millions pour réclamer le départ de tout un système. Les comparaisons avec d’autres pays (notamment arabes) ont vite été établies, et, hasard de calendrier, les manifestations des Gilets Jaunes en France qui ont été marquées par des violences inouïes des deux côtés (manifestants et policiers) ont constitué un élément de comparaison frappant.

Les CRS français veulent se former à la gestion pacifique des manifestations

Les images des policiers algériens qui, en fin de chaque manifestation, repartaient dans leurs casernes sous les acclamations des manifestants, ont été saisissantes et ont provoqué un vibrant hommage aussi bien aux policiers qu’aux manifestants. Des scènes d’accolades, d’embrassades et d’échanges de poignées de main ont été saisies par les caméras du monde entier et frappé positivement les esprits.

Cela a donc conduit le ministère français de l’Intérieur à saisir officiellement son homologue algérien afin d’envoyer des CRS en Algérie pour se former à la gestion pacifique des manifestations. Une demande qui a été rendue urgente et nécessaire après les nombreux dérapages et bavures des flics français face aux Gilets Jaunes. Le ministère français pense donc que l’expérience algérienne est très intéressante et doit profiter aux compagnies de sécurité pour apaiser les tensions existantes.

Au programme donc, des CRS français vont s’installer aux côtés de leurs homologues algériens à la prochaine manifestation pour observer et noter les interactions avec les manifestants. Une démarche plutôt positive qui pourrait être sanctuarisée même après le départ du régime.

0 commentaire
  1. Belle initiative du ministère français de l’Intérieur à saisir officiellement son homologue algérien afin d’envoyer des CRS en Algérie pour se former à la gestion pacifique des manifestations.
    Belle initiative aussi du courants pro-système qui offre la promotions à ses casseurs et baltaghas. Ces tigres en papier passent de la fonction “Kleenex” à la fonction “Rouleaux hygiéniques”.

  2. @Abou Calypse – Salut l’ami.
    Si ces tigres en papiers pensent se renforcer et se consolider, Le peuple ne se gênera pas d’en faire un … carton.

  3. A la Boukhari, d’après quelqu’un qui a entendu qu’un, qui a entendu qu’un, qui a entendu qu’un, qui a entendu qu’un .., x fois, que le ministère français de l’Intérieur suite à la leçon magistrale reçue, va réformer tout le corps de la police. Il décide des interventions antiémeutes à 2 niveaux :
    – 1er niveau, encadré par les moines tibétains “Océan de sagesse”, les agents seront dotés de matraques pain d’épice, de fleures, cadeaux et d’un accordéon pour la danse à musette dans la rue.
    En cas de forces majeures
    – 2eme niveau, encadré par les bonzes du Vietnam, Au lieu de faire feu sur les manifestants, c’est les policiers qui s’immolent pour porter haut et fort leurs revendications.

  4. D’après ce que j’ai compris :
    La police française est “autoritarisme” dans un pays des droit de l’homme.
    La police Algérienne est en sureffectif.
    la plus part de nos jeunes veulent quitter le pays.
    Plus de 14 000 médecins algériens (à vérifier) exercent en France, Pourquoi ne pas leur envoyer autant de policiers ou plus, à la demande, et tout le monde sera gagnant.
    La police française va se moderniser.
    La police algérienne aura un effectif réglementaire.
    Nos jeunes éviterons le danger de la Harga.
    Prière me corriger (au sens propre ou au sens figurer) si je me trompe.
    A vos plumes ou à vos cravaches.

  5. Chasser le naturel, il reviens par fourgon antiémeute, faire l’apologie dans votre article : ” … Des CRS français qui vont s’installer aux côtés de leurs homologues algériens … “. N’y a t-il pas un risque de voire nos flics re-contaminés et revenir à leurs sales anciennes habitudes ? Mr le DinoZor pouvez-vous, vous porter comme garant ?

  6. Entretemps puisque les samedis et dimanches ne sont pas animés en Algérie, la France a demandé l’envoi de personnes du Hirak pour guider pacifiquement les manifestations en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Ben Cheikh "Belloumi avait le niveau de Messi. Et moi j'étais meilleur que Belloumi. Wel fahem yefham"

L’analyste sportif et ancien joueur de la « mythique » équipe de…

Benyoues "Il faut non seulement dire Son Excellence mais aussi رضي الله عنه en parlant de Bouteflika"

Dans une interview accordée au magazine Le Brosseur, l’ancien ministre Amara Benyounes…

Le ministère de la santé recommande la consommation de bromure anaphrodisiaque pour accompagner le retour d'Internet en Algérie

Il y a dix jours l’Algérie vivait sa période la plus sombre,…

La fille cachée de Louisa Hanoun et de Ali Belhadj devenue ministre aujoud'hui

C’est une histoire tellement farfelue que si quelqu’un l’aurait conté il y…