Fraîchement nommé par le régime dans le but de ne rien changer, Nourredine Bedoui a tenu sa première conférence de presse en tant que Premier pion. Devant un parterre de journalistes, l’ancien fraudeur électoral s’est principalement contenté de parler de temps qu’il a fait aujourd’hui, de la qualification de Liverpool et du célibat de sa voisine, laissant les journalistes présents sur leur faim. Ces derniers l’ont très vite compris, Bedoui est un incompétent monolingue, ne parlant que la langue de bois.

Les journalistes sont indignés. Certains trouvent le nouveau Premier ministre bureaucrate, dépourvu de sens politique, d’autres le qualifie légitimement de “Haddad” de la langue arabe en raison de sa dyslexie frappante.

L’intéressé est sorti de son silence pour répondre à ses détracteurs sur son compte twitter :

“Ahdrouli la langue de bois te3na”

Le premier ministre affirme ne pas pouvoir répondre dans une langue qu’il ne maîtrise pas. Enfant du système, il proclame donc la langue de bois comme sa langue maternelle. Cette dernière a été reconnu par Bouteflika comme langue officielle de la communauté de Club Des Pins, fief du pouvoir. Bedoui appelle les journalistes à parler sa langue s’ils souhaitent avoir des réponses claires. “Vous me faites tous chier à me traiter de vicieux. A cause de vos questions de merde, je n’ai pas pu dissimuler mon incompétence et celle du pouvoir, ni sa mauvaise fois et ses mensonges. Je vous préviens, la prochaine fois, je ne prononcerai aucun mot, il a raison finalement Bouteflika de rester muet, vous êtes pathétiques , bande de nazes” s’offusque-t-il.
Quant à Ramtane Lamamra, il appelle les journalistes à prendre leurs responsabilités, en les mettant en garde. “sans langue de bois vous voulez entendre quoi la vérité douloureuse ? Je suis pas sûr ! Au fond personne ne veut entendre qu’en réalité rien ne va changer, que le régime est loin d’être affaibli, que vous le subirez pour les 10 prochains années, celui qui garde sa bouche et sa langue s’épargnera bien des chagrins” conclut-il.

0 commentaire
  1. Mais il a dit en francais : “j’y suis, j’y reste et je sortirai qu’a la force des bails honnetes” … de la rue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Ben Cheikh "Belloumi avait le niveau de Messi. Et moi j'étais meilleur que Belloumi. Wel fahem yefham"

L’analyste sportif et ancien joueur de la « mythique » équipe de…

Eric Zemmour fait une tentative de suicide en découvrant qu'il est d'origine algérienne

Le polémiste très français, Eric Zemmour, a tenté de mettre fin à…

Benyoues "Il faut non seulement dire Son Excellence mais aussi رضي الله عنه en parlant de Bouteflika"

Dans une interview accordée au magazine Le Brosseur, l’ancien ministre Amara Benyounes…

Le ministère de la santé recommande la consommation de bromure anaphrodisiaque pour accompagner le retour d'Internet en Algérie

Il y a dix jours l’Algérie vivait sa période la plus sombre,…