L’appel anonyme à la désobéissance civile a été massivement suivi dans l’ensemble du pays. Après les marches pacifiques, le peuple réitère son refus catégorique du 5ème mandat. Aujourd’hui, les grandes villes sont complètements paralysés : Administrations, commerces, marchés. « On dirait le premier jour d’un Ramadan du mois d’aout » estime mon coiffeur qui a désobéi aussi. L’Algérie et son président, sont désormais unis par les liens sacrés de la paralysie.
Nonobstant, cette première journée de grève divise les Algériens : certains citoyens pensent que c’est une action prématurée et ne sert point les intérêts du peuple, puisque le clan mafieux du pouvoir se trouve actuellement à Paris. Une thèse réfutée aussitôt par la rédaction d’El Manchar, puisque selon nos sources, le président de la République serait la 1ère victime de la désobéissance civile.

La tour perd son contrôle

Après avoir ressuscité hier soir à la grande église de Genève, Bouteflika s’apprêtait cette après-midi à rentrer chez lui dans le cadre du Hall d’El Mouradia. Or, déconnecté de l’actualité, il ignorait jusqu’ici l’appel à la grève générale.
15 h00 l’avion présidentiel quitte Genève à destination d’Alger. Si tout avait bien commencé, le pilote de l’Air-Boutef.5 est pris de panique au moment où il survole le sol Algérien. Déjà impressionné par les apparences d’une ville fantôme, il s’aperçoit que la tour de contrôle de l’aéroport d’Alger ne lui répond plus. Imaginant dans un premier temps une panne technique de communication, il comprend ensuite que la tour est vide en captant une banderole sur laquelle est marqué “Makech l’atterrissage ya bouteflika”.

L’avion est contrait de revenir à Genève, mais faute de kérosène, un demi-tour n’est pas envisageable. L’avion présidentiel est en ce moment même toujours suspendu au ciel, un peu comme l’avenir des Algériens.

0 commentaire
  1. Vos avez raison @Mina mars 10, 2019 à 5:45, je m’inscris en faux, la tour n’a pas désobéi, Lousa Hanoun était à son poste de travail et l’avion tournait en attendant qu’elle s’éclipse chez elle. D’après une source sure de l’entourage de Boutef à chaque fois qu’il la voit, il avait des nausées trotskistes. Dans son état c’était dangereux. Après plusieurs cercles, pour plus de précaution il s’est barré sur Boufarik.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Gaïd Salah “excusez mon absence, je suis en train de naviguer une carte chifa”

Mais où est donc passé Gaïd Salah ? Nous n’en savons rien…

Gaïd Salah va bien, selon le chanteur Cheb Mami

Disparu depuis le 30 septembre à Oran, le Chef d’État major de…

Ibtissem Hamlaoui lance le hashtag #Bring Back Our Gaïd

Comme la gazelle, son repas préféré, le général de corps d’Armée serait…

Tliba entame une grève de la faim : “je ne proteste contre rien, c’est juste pour maigrir un peu”

Où est donc Tliba ? Nul ne le sait. Par contre, tout…