En train de lire
Pour contourner l’art 102, Bouteflika démissionne et s’autoproclame président du Sénat

Pour contourner l’art 102, Bouteflika démissionne et s’autoproclame président du Sénat

La rédaction
bouteflika

C’est officiel le président Bouteflika est indestituable ! Malgré 6 semaines de Hirak, des milliers de retournements de veste, une intervention de l’armée, et les douaa des grands-mères, Abdelaziz Bouteflika est toujours président de la République. Mieux encore, il se refait une santé politique par un tour de passe passe constitutionnel.

L’art 102 mais pas sans moi

Après l’ordre de Gaid Salah de faire appliquer l’article 102 de la constitution, Bouteflika a vécu 48 heures de frayeur avant de se ressaisir ce matin en mobilisant sa légendaire ruse. L’indomptable fauve politique fait appel à son art du contre-pied et assomme tout le monde : Il accepte de démissionner de son poste de président et s’autoproclame dans la foulée président du Sénat. L’application de l’article 102 destitue le chef d’état et désigne le président du Sénat, président par intérim. Bouteflika est redevenu donc président de la République par intérim.

Le palais d’El Mouradia, vient de rendre public un communiqué du nouveau président intérimaire pour expliquer cet ubuesque coup de poker. « Vous avez réclamé l’art 102 ? Ok bébé. Maintenant je ne plus président, je suis président du sénat. Ah mince ! Le président du Sénat devient le président, je le savais pas mdrrr, quelle chance ! » ironise l’ancien nouveau président.
Dès la prise de ses fonctions, Bouteflika a nommé ses frères Saïd et Nasser respectivement chef d’état major, et président de la l’APN. La famille Bouteflika occupe désormais les 3 premiers rangs à la tête de l’état. Le Bouteflikisme a de beaux jours devant lui !

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut