Faute d’agilité, le chef d’état major ne peut point surfer sur la vague du Hirak, il décide donc de plonger dedans. Gaid Salah a proposé l’application de l’Article 102 de la Constitution pour sortir de la crise politique dans laquelle est plongée l’Algérie depuis le 22 février. Pour récupérer le mouvement pacifique des Algériens, l’armée a donc choisi une ruse constitutionnelle.

“Au moins vous saurez qui vous gouverne maintenant”

Entre deux méchouis au curry, le général qui devrait être à la retraite, a tenu une seconde conférence de presse pour tenter de convaincre les Algériens, un peu timorés par sa décision. Certains internautes ont déjà appelé à manifester ce vendredi contre un coup d’état déguisé qui veillera certainement sur le maintien du système mafieux à la tête du pays. Gaid Salah s’est montré rassurant “Avec ce putsch, vous saurez au moins qui vous gouverne. Finies la confusion, les interrogations et les doutes. Vos idées seront claires désormais. Nous venons de répondre, sans langue de bois, à une question irrésolue depuis 20 ans, qui gouverne en Algérie ? Le clan Boutef ? le DRS ? Les oligarques ? Bah, rassurez-vous, à partir d’aujourd’hui c’est l’armée qui présidera à vos misérables destinées” déclare-t-il en rotant une cuisse d’agneau.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…

Annaba : Tliba organise un iftar collectif pour lui-même

C’est une belle initiative pour la lutte contre la famine dont souffre…