Le président de la république a annoncé cet après midi l’abrogation de l’article 102 de la constitution. Il espère ainsi couper l’herbe sous les pieds du Général-major Ahmed Gaïd Salah qui a appelé un plus tôt dans la journée à l’application de l’article en question.

Dans une lettre adressée au peuple, le président Bouteflika affirme avoir annulé le fameux article. “L’article 102 a été supprimé par erreur la semaine dernière” explique-t-il “en fait, la bonne a utilisé la page 24 de la constitution qui traînait sur la table pour nettoyer les vitres”. Dans son message, le président avoue aussi que l’article 7 qui stipule que le peuple est la source de tout pouvoir a été oblitéré. “C’est la première page. J’ai honte mais je me suis torché le cul avec, un jour de coupure d’eau” admet-il. Bouteflika finit sa lettre sur un jeu de mot où il rappelle les fondamentaux : “jamais 102 sans moi”

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…

Annaba : Tliba organise un iftar collectif pour lui-même

C’est une belle initiative pour la lutte contre la famine dont souffre…