Vous êtres en train de lire
Laifa Ouyahia « le cousin de Nekkaz est dans la mécanique. Mon frère devrait être en taule »

Laifa Ouyahia « le cousin de Nekkaz est dans la mécanique. Mon frère devrait être en taule »

La rédaction
laifa-ouyahia

L’Algérie n’est pas finalement le « pays de Mickey » mais c’est celui de Lucky Luke. En effet, comme les frères Dalton, les méchants y sévissent entre fratrie. Après les Bouteflika, les Haddad, les Kouninef, les sœurs Benghebrit-Feraoun, etc….une autre famille s’est propulsé sur le devant de la scène politique cette semaine : les Ouyahia. Laifa Ouyahia, avocat de profession, s’est invité dans une émission télé pour tenter implicitement de défendre son frère en accusant le pouvoir de s’être servi de lui puis l’avoir lâché, il l’appelle néanmoins à se retirer de la vie politique, chose déjà faite.
Or, les Ouyahia c’est comme la Syrie, ça commence par jeter des fleurs et ça se termine par des attaques. Laifa n’a pas oublié d’être Ouyahia et a soudainement basculé du plaidoyer au réquisitoire.

« Mon frère devrait être en taule »

C’est en employant un jeu de mots pourri que le frangin de l’ancien premier ministre a chargé violemment son frère en évoquant l’épisode surréaliste de Nekkaz « Vous vous rappelez ? Le cousin de Nekkaz est dans la mécanique. Bah moi mon frère il devrait plutôt faire de la taule » ironise-t-il. Simple vanne automobile, ou bien une accusation grave, Laifa n’a pas voulu nous livrer d’autres détails, et appelle à ce que chacun prenne ses responsabilités «Je ne vais rien balancer, même si la parole s’est libéré ce dernier mois. Mon frère a atteint l’âge du cancer de la prostate et dépassé celui des blagues sur le yaourt. Je peux vous rassurer que les 1000 milliards ne sont pas dans son jardin, j’ai vérifié hier. L’imprimante de la planche à billet par contre elle est dans son salon, il a même imprimé hier un billet de 500 Da pour s’acheter du pain, bref, vous voulez savoir plus, demandez lui »

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut