Vous êtres en train de lire
Trash Tag Challenge : Netcom supplie les Algériens de leur laisser un peu de travail

Trash Tag Challenge : Netcom supplie les Algériens de leur laisser un peu de travail

La rédaction
trash-tag-challenge

Depuis que le jeune Younes a lancé son TrashTag Challenge, ce nouveau défi consistant à nettoyer soi-même ou en équipe, une zone polluée, en prenant des photos « avant et après », le phénomène est devenu mondial est des centaines de milliers de personnes à travers le monde ont décidé de le suivre et se sont mis au travail, par défi et par plaisir. Un challenge aussi utile que facile à réaliser puisqu’il ne nécessite pas trop de moyens et compte surtout sur la bonne volonté de challengers. En Algérie, cette bonne volonté s’est traduite par l’engagement de centaines de personnes dans le nettoyage de quartiers, de rues, de plages ou encore de villages. Chacun voulant rivaliser davantage que l’autre, pour relever ce défi.

Cependant, il existe un revers assez étonnant de ce magnifique challenge. Un revers auquel personne ne s’attendait à vrai dire, car pris dans l’euphorie du geste et l’enthousiasme de l’action.

Chômage technique en vue pour les éboueurs

Ce revers concerne l’implication de tout le monde dans le nettoyage de l’environnement, à tel point que les salariés des entreprises de nettoyage commencent à s’en inquiéter sérieusement. Cette inquiétude trouve son origine dans le fait qu’ils se sentent menacés par le chômage technique, car tous les jours, ils voient de moins en moins de déchets à ramasser. Tout juste s’ils ramassaient quelques sacs de poubelles entassés çà et là, ou encore à balayer quelques zones du fait que des chats ont transpercé les sacs poubelles.

Lire aussi
arrestation femme

La situation est si alarmante que le principal syndicat des éboueurs de la société NETCOM a lancé un message d’alerte et une forme de supplication en directions des algériens en leur demander de leur « laisser un peu de travail à faire ». le secrétaire général du syndicat s’est fendu d’un communiqué dans lequel, il salue l’initiative des algériens et leur prise de conscience des dangers qui guettent l’environnement, mais en tirant au même temps la sonnette d’alarme sur un possible chômage technique des employés. Selon lui, l’entreprise commence déjà a construire un plan de licenciement économique pour baisse d’activité. Il est donc urgent que les algériens laissent un peu d’ordures à ramasser.

Difficile appel à destination de la population quand on voit l’engouement pour relever ce défi. Il est peut être aussi utile, pour palier à ça de lancer un MindTrashTag Challenge qui permettrait aussi de nettoyer les esprits et les mentalités.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut