La présidence met en garde les manifestants contre le « rhume aigu »

La rédaction
manif-alger

Après 4 semaines de grandes manifestations qui s’étaient déroulées dans la joie et la bonne humeur, l’acte V semble être aujourd’hui plus compliqué. En effet, en plus du risque de marcher côte à côte avec Bouhareb, Ouyahia ou tout autre fumier du système ayant pris la vague du Hirak cette semaine, météo Algérie annonce des averses dans les quatre coins du pays et une baisse spectaculaire de la température. « Une journée rude, il va pleuvoir des cordes, des fers à repasser et des pianos comme dans la pub de Nespresso, un seul conseil, restez chez vous » prévient MA.

Une seconde mise en garde, plus sérieuse cette fois, nous vient de la présidence de la République.

« Le rhume aigu, y a pas plus grave »

Lire aussi
poste

La présidence a émis un communiqué via l’APS pour mettre en garde les millions de manifestants contre les risques sanitaires qu’ils courent aujourd’hui. D’abord, en commençant par rappeler « les températures très basses accompagnées d’averses » annoncées aujourd’hui. Deux facteurs de risque liés à la plus grave maladie du 21ème siècle selon le pouvoir algérien : Le rhume aigu, dont souffre le président de la République depuis 2013. En effet, cette grippe due au virus Boutef1 provoquerait des symptômes effroyables à court et long terme (paralysie totale, perte de la parole, de la raison, et de la dignité humaine. Mort officieuse, perte de l’alacrité, et la non compréhension du mot dégage etc….)
La présidence rappelle que Bouteflika l’avait chopé en 2013 après avoir fait une marche de 30 min pendant une journée très semblable à celle d’aujourd’hui (pluie, froid). « Ne soyez pas dupes. Il faut apprendre des erreurs d’autrui ! Et puis vous n’avez pas les moyens d’aller vous soigner à Genève ! Attraper un rhume Bouteflikien serait fatal pour vous. Restez chez vous et oubliez toute ces conneries révolutionnaires, votre santé passe avant tout ! » avertit la présidence.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut