En train de lire
Bouteflika "J’ai hâte de voir vos pancartes vendredi. Vous êtes magnifiques, je vous adore"

Bouteflika "J’ai hâte de voir vos pancartes vendredi. Vous êtes magnifiques, je vous adore"

La rédaction
bouteflika2

Depuis le 22 février le peuple fait de la politique et le pouvoir fait de l’humour. L’actualité est devenue tellement décalée qu’il faut prendre des stupéfiants pour la suivre. Hier, l’ancien premier ministre, et parrain du projet du 5ème mandat a fait un terrible retournement de veste en annonçant son soutien au peuple. Le FLN a lui aussi exprimé sa sympathie pour le Hirak. Mais la pire blague est tombée ce soir, et elle signée par son excellence sérénissime, ou par son rédacteur de lettre.

« Vous êtes super drôles, je vous adore ! »

Coutumier des longues lettres ennuyeuses, le président de la République a émis aujourd’hui un court message dans lequel il nous fait part de sa bonne humeur et de sa légendaire alacrité. Le président de la république affirme « attendre le vendredi avec impatience », non pas pour sa séance de Crossfit, mais pour découvrir les pancartes des manifestants. Voici son message dans son intégralité :

Mon peuple, mon amour,
Tu veux me chasser chaque vendredi et me priver de mon désormais seul plaisir : Non pas ton argent, ni ta souveraineté, mais ton humour. Je t’avais connu muet, mou, sans éclat….Ton seul talent était de scander 1,2,3 viva l’Algérie, ou de traverser la méditerranée dans des embarcations de fortunes. Tu m’as démontré que même moi, je peux me tromper. Depuis le 22 février, scotché dans mon fauteuil pendant que Ghoul et Benyounes s’affairent à me masser les pieds, j’attends impatiemment la sélection d’El Manchar des meilleures pancartes de la journée. Je me tords de rire à chaque fois. Tu n’es pas un peuple, tu es un comedy club. Je reste bouche bée (malgré moi) devant ton génie, ta subtilité et ta créativité. Je te prie de continuer ainsi jusqu’à ma mort qui, je l’admets, tarde à venir. Le rire est la meilleure des thérapies, moi je gouverne et toi tu en ris. Voici une transition de classe. A Vendredi, bisous partout !
Abdelaziz Bouteflika

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut