Vous êtres en train de lire
Des CRS français en stage en Algérie pour se former à la gestion pacifique des manifestations

Des CRS français en stage en Algérie pour se former à la gestion pacifique des manifestations

La rédaction
gilets-jaunes

Grâce aux millions de manifestants algériens qui défilent chaque vendredi, l’Algérie est en passe de devenir un pôle mondial d’attractivité en matière d’organisation des manifestations pacifiques. En effet, depuis la première grosse manifestation du 22 février, que ce soit à Alger ou dans tous les autres villes du pays, quasiment aucun incident majeur n’a été enregistré, à l’exception de quelques casseurs, vraisemblablement mandatés par des courants pro-système, venus tenter de semer le désordre à la fin des manifestations. Mal leur en pris puisque les citoyens étaient très vigilants aux côté des forces de l’ordre et ont pu ainsi être maîtrisés rapidement.

Le côté pacifique de ces manifestations a été unanimement remarqué et salué par tous les observateurs dans le monde, y compris la presse qui y a vu un véritable symbole de civisme et de pacifisme des algériens, alors même que ceux-ci étaient sortis par millions pour réclamer le départ de tout un système. Les comparaisons avec d’autres pays (notamment arabes) ont vite été établies, et, hasard de calendrier, les manifestations des Gilets Jaunes en France qui ont été marquées par des violences inouïes des deux côtés (manifestants et policiers) ont constitué un élément de comparaison frappant.

Les CRS français veulent se former à la gestion pacifique des manifestations

Les images des policiers algériens qui, en fin de chaque manifestation, repartaient dans leurs casernes sous les acclamations des manifestants, ont été saisissantes et ont provoqué un vibrant hommage aussi bien aux policiers qu’aux manifestants. Des scènes d’accolades, d’embrassades et d’échanges de poignées de main ont été saisies par les caméras du monde entier et frappé positivement les esprits.

Cela a donc conduit le ministère français de l’Intérieur à saisir officiellement son homologue algérien afin d’envoyer des CRS en Algérie pour se former à la gestion pacifique des manifestations. Une demande qui a été rendue urgente et nécessaire après les nombreux dérapages et bavures des flics français face aux Gilets Jaunes. Le ministère français pense donc que l’expérience algérienne est très intéressante et doit profiter aux compagnies de sécurité pour apaiser les tensions existantes.

Au programme donc, des CRS français vont s’installer aux côtés de leurs homologues algériens à la prochaine manifestation pour observer et noter les interactions avec les manifestants. Une démarche plutôt positive qui pourrait être sanctuarisée même après le départ du régime.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut