En train de lire
Lakhdar Brahimi : "le président a perdu la voix mais communiquera avec le peuple par la pensée"

Lakhdar Brahimi : "le président a perdu la voix mais communiquera avec le peuple par la pensée"

La rédaction
lakhdar-brahimi

Peine trois jours après l’entrée en vigueur des nouvelles dispositions décidées par le président de la République, les principaux acteurs qu’il a désignés à des postes clés sont entrés en action. Il s’agit notamment de Noureddine Bedoui, nouveau premier-ministre et Ramtane Lamamra, vice premier-ministre. A ces deux personnages s’ajoute le diplomate algérien Lakhdar Brahimi qui a rencontré le président Dimanche.

Aujourd’hui, lors d’un entretien accordé à la télévision algérienne, Lakhdar Brahimi a donné sa vision de la situation du pays et a confirmé que le président de la République était parfaitement au courant de ce qui se passe en Algérie depuis plusieurs semaines maintenant. Il a aussi affirmé que le chef de l’Etat est parfaitement réceptif aux demandes du peuple et qu’il était prêt à poursuivre son œuvre selon ce qu’il avait dit dans son dernier message.

« La parole ne compte pas, la pensée est tout »

Une fois n’est pas coutume, le journaliste de la télévision publique a osé poser la question qui taraude des millions d’algériens, à savoir, quel était le véritable état de santé du président de la République. Une question à laquelle l’ami du président semblait être préparé puisqu’il n’a pas hésité à y répondre.

Lire aussi
sonatrach

« Vous l’avez tous vu à la télé, le président est tout d’abord toujours vivant, contrairement à ce que les mauvaises langues colportaient ici et là », déclare Brahimi, avant d’ajouter « il est vrai qu’il est physiquement diminué et n’a pas tout à fait l’usage entier de ses membres, mais sa tête est saine. J’ajoute aussi qu’il est vrai qu’il a quasiment perdu la capacité à parler normalement, mais il va dorénavant s’adresser au peuple par la pensée. La parole ne compte pas, la pensée est tout », affirme l’ancien diplomate.

Dans ce contexte, il n’est donc pas à exclure que les algériens ressentent parfois des sensations bizarre dans leur tête. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Il s’agira probablement d’un nouveau message à la nation que notre président nous aura adressé via la pensée. Il appartiendra à chacun de nous de le déchiffrer correctement.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut