En train de lire
Révision constitutionnelle : Bouteflika introduit la virgule dans le comptage des mandats

Révision constitutionnelle : Bouteflika introduit la virgule dans le comptage des mandats

La rédaction

L’humoriste chargé de pondre les lettres de Bouteflika a encore frappé ! Hier soir, Bouteflika s’est adressé au peuple, par procuration, en annonçant son nouvelle astuce pour mourir sur le trône. La dernière trouvaille de la mafia gouvernante est d’annuler les élections du 18 avril dans le but de prolonger le 4ème jusqu’à ce que mort s’en suive, donc à jamais.
Or, suite à la dernière annonce du clan Bouteflika, des milliers d’Algériens sont sortis tard dans la nuit pour réitérer leur revendication « dégagez tous »
Ce matin, pour atténuer la colère populaire, Bouteflika tente de dribbler une nouvelle fois en tripotant la constitution.

Le nombre de mandat est désormais décimal

Afin de satisfaire le seul besoin qu’il contrôle encore, Bouteflika a eu recours ce matin au viol de la consitution pour une nouvelle BoutefTouch.
En effet, le nombre de mandat possible à briguer pour un président de la République est limité à moins de 5 (bonne nouvelle jusqu’ici) . La nouveauté c’est l’introduction de la virgule. En effet, si on vit aujourd’hui sous l’ère du 4ème mandat, on passera très prochainement au 4.1 puis le 4.2 mandat et ainsi de suite. « En fait, on a bien réfléchi, pourquoi accéder directement au chiffre 5, qui apparemment terrorise les Algériens, alors qu’on doit d’abord honorer les chiffres d’avant » explique la présidence. Avant d’ajouter « le chiffre décimal est un peu ignoré dans la vie politique, nous on s’en saisit, on en use, voilà tout, laissez-nous maintenant consommer tout le chiffre 4, c’est comme Bouteflika, ils sont plusieurs »

Finalement, Bouteflika mourra bien sur son siège, c’est mathématique !

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut