Vous êtres en train de lire
Un mystérieux justicier se faisant appeler "Darjaman" apparaît à Alger

Un mystérieux justicier se faisant appeler "Darjaman" apparaît à Alger

La rédaction

Depuis cette nuit, qui a suivi la publication de la lettre de Bouteflika annonçant le prolongement anticonstitutionnel du 4ème mandat en cours, un mystérieux justicier masqué a fait son apparition.

Décrit par les témoins comme portant un jean, une veste en cuir et un drapeau Algérien en guise de cape, ainsi qu’un masque couvrant les yeux, il sème la panique au sein des équipes de télévision. D’après les témoignages recueillis, il ferait en effet irruption en plein milieu des directs de Sky News, Ennahar ou Echourouk en s’interposant entre la caméra et le journaliste pour s’écrier « ga3 yetna7aw ! », ou encore « hadi e’darja ta3na ! », ne manquant pas de tacler l’arabophonie des médias ciblés. Ses apparitions seraient précédées par celles d’un signal lumineux projeté dans le ciel nocturne et représentant un cachir sur lequel est inscrit un « 4+ », le tout barré en rouge.

L’un des témoins affirme avoir échangé quelques mots avec ce super-héros furtif, et nous a informé que ce dernier lui a fait part de son surnom et de sa mission avant de disparaître dans un nuage de fumée : « Wessemni Darjaman, ou ma lazemch ine7ou pion besh i3awdou idirou pion wahdakhor… ».
Les investigations se poursuivent pour déterminer l’identité de cet inconnu qui semble concentrer en lui toutes les revendications issues des protestations du peuple Algérien. D’après une source bien informée, les services de renseignements seraient en train de se tirer les cheveux devant cette énigme. Il semble également être la source de bien des fantasmes chez la gent féminine d’après nos observations.

Pour finir, les équipes d’Ennahar TV seraient actuellement retranchés dans leurs bureaux et en proie à des crises de panique à l’idée d’être les prochaines victimes de Darjaman. Leurs réserves de cachir seraient d’ailleurs sur le point de s’épuiser.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut