En train de lire
Club des Pins fait sécession et proclame son indépendance sous le nom de "Batardistan"

Club des Pins fait sécession et proclame son indépendance sous le nom de "Batardistan"

La rédaction
ouyahia

C’est fini, la triste principauté de Club des Pins n’est plus algérienne. Un royaume est né avec à sa tête l’ancien président Algérien Abdelaziz Bouteflika. C’est le chef de gouvernement provisoire du Batardistan, et ex premier ministre Algérien, Ahmed Ouyahia qui l’a annoncé ce matin sur les ondes de Radio CDP en proclamant l’indépendance du Club. La principauté entend ainsi se démarquer des Algériens qui ont manifesté en masse contre le 5e mandat de Bouteflika.

«Le gouvernement provisoire du Batardistan a choisi la voie de l’indépendance pour exprimer son désaccord politique profond avec les gueux, appelés plus communément les Algériens », a-t-il expliqué. Son annonce a été accueillie par les hourras des milliers d’indépendantistes massés près de la villa du Wali Zoukh pour fêter leur «Royaume». Ils étaient également des milliers rassemblés autour de banquets cachir dressés pour l’occasion.

Face à la contestation « des gueux », la classe politique du Batardistan craint la menace d’une immigration massive d’Algériens vers Club des Pins. « Une déstabilisation du Chkoupistan (Algérie, ndlr) entraînerait une vague migratoire sans précédent sur notre territoire, donc il est urgent de prendre ses distances », a expliqué Ahmed Ouyahia.

Le Batardistan a déjà choisi son drapeau : une tranche de cachir sur fond bleu turquoise. Le royaume a fait appel au talent flagorneur de Mazouni pour lui concocter un hymne national.

Lire aussi
entv-jt

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut