Les images qui ont été diffusées hier dans l’émission « Quotidien », de Yann Barthès, sur la chaine TMC, ont fait le tour du web et sont devenues virales, et pour cause, la célèbre émission mêlant infos et divertissement a pu s’introduire dans l’hôpital universitaire de Genève et monter au désormais célèbre 8ème étage dans lequel se trouve le président Bouteflika. Le journaliste a même pu se faire indirectement confirmer, via une infirmière, que le président s’y trouvait, avant que sa caméra dissimulé ne puisse filmer son frère Nacer. La preuve a donc été établie que le président s’y trouvait encore, contrairement à toutes les rumeurs qui le disaient rentré au pays, voire mort. Le journaliste a même poussé l’audace jusqu’à interpeller Nacer Bouteflika qui s’est vite engouffré dans l’une des chambres.

Colère dans le cercle présidentiel

Aussitôt les images divulguées, elles ont été reprises par de nombreux médias et partagées par des milliers d’algériens qui ont au passage, salué le travail d’investigation du journaliste du « Quotidien ».

En apprenant la nouvelle, l’entourage immédiat du président de la République (entendez par là, sa famille) ont piqué une colère noire et se sont insurgés contre le manque de vigilance des agents de l’hôpital, chargé d’assurer la sécurité au 8ème étage et surtout contre la chaine français TMC (Groupe TF1), et son émission « Quotidien ». Cette colère a poussé les frères du président a demander immédiatement à Ali Haddad de racheter l’émission (à défaut de pouvoir acheter la chaine en entier) et à licencier son présentateur vedette Yann Barthès, responsable selon eux d’atteinte à des secrets d’Etat. Haddad ne s’est pas fait prier pour le faire et a déposé un chèque de 10M€. l’affaire a été conclue ce matin et Yann Barthès (et son équipe) pointe désormais chez Pôle Emploi.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

Alger barricadée : la wilaya évoque un risque d’effondrement de la capitale

Stupéfaction à Alger ce matin : des clôtures pour chantier ont été…

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…