Vous êtres en train de lire
Les standardistes de l’hôpital de Genève prévoient de rejoindre les manifestations du 8 mars

Les standardistes de l’hôpital de Genève prévoient de rejoindre les manifestations du 8 mars

La rédaction

Les Hôpitaux universitaires de Genève ont été submergés d’appels de citoyens algériens demandant des nouvelles de leur cher président, Abdelaaziz Bouteflika, qui se trouve actuellement au service des cancéreux au 8e étage de l’hôpital. L’appel a été lancé sur Facebook, demandant aux Algériens de montrer leur esprit de bienveillance et d’appeler l’hôpital de Genève pour avoir des nouvelles de “fakhamatouhou”

L’hôpital de Genève a dû renforcer leur standard téléphonique, en appelant au renfort d’autres standardistes pour répondre aux milliers d’appels “ nous n’avons jamais eu affaire à cette situation, nous avons bloqué les appels, ils se sont attaqués à notre page Facebook, nous avons fermé notre page, ils nous ont surchargé notre boîte email, nous avons désactivé notre messagerie, ils nous ont envoyé des pigeons voyageurs”, le directeur de l’hôpital est toujours sous le choc et certaines sources confirment qu’il est suivi actuellement au service psychiatrie de son propre hôpital.

Les standardistes qui ont passé la journée à écouter nos revendications, ont donc fini par rallier la cause algérienne du moment qui est de “non au 5e mandat”, à la sortie de leur travail, ils se sont tous dirigés au consulat algérien pour demander des visas et venir manifester ce vendredi dans les rues d’Alger et scander “ makach el khamsa ya bouteflika, djibou el bri, zidou sa3ika”

Suite à cet événement historique, d’autres pays ont refusé d’accueillir Abdelaaziz Bouteflika pour qu’il se soigne dans leurs hôpitaux de peur que les Algériens les contactent et saturent leur réseau téléphonique. Le clan Bouteflika a donc décidé de faire venir leur président en Algérie pour des soins intensifs, ce qui va lui permettre d’exaucer l’un de ses vœux les plus chers, mourir en étant président.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Aller en haut