24 heures après le « grand show » de la coupole à Alger, pour préparer l’annonce de la candidature de Bouteflika à un cinquième mandat, c’est par message finement rédigé que le président de la République a annoncé officiellement sa candidature. Un message diffusé par le biais de l’agence officielle APS et relayé par l’ensemble des médias nationaux.

Une démarche qui n’a rien de surprenant étant donné que l’information était dans les airs depuis longtemps et que tous les porte-voix du président avaient déjà bien anticipé les choses en donnant des signaux clairs sur sa probable candidature. Le show de la coupole était juste une démonstration de force organisée pour annoncer en grande pompe ce que tout le monde savait déjà.

Ça sera Bouteflika contre Bouteflika

Face à une horde de candidats qui se sont pressés devant le ministère de l’Intérieur pour retirer le dossier de candidature, tout le monde penserait qu’on va assister à une véritable bataille électorale symbolisant une démocratie jamais vécue en Algérie. Sauf qu’en regardant la « qualité » de ces personnages censés s’opposer au président de la République, on fait vite de déchanter. Car entre les clowns, les fous, les idiots, et les candidats cachés du système, le choix n’est guère propice à l’aspiration à un monde meilleur.

Selon les données dont on dispose, le seul candidat qui serait en mesure de concurrencer Bouteflika serait… le cadre de Bouteflika. En effet, un sondage tout récent, publié par El-Moudjahid, donnerait le cadre de Bouteflika vainqueur au deuxième tour face à Bouteflika le président sur un score très serré de 50,1% contre 49,9%. Autant dire que c’est extrêmement serré et que ça promet une élection jamais autant disputée.

Hadj Moussa, (Cadre de) Moussa El-Hadj

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Bekhlili renonce à la présidentielle “J’ai oublié. Le 12 décembre c’est mon 3ème mariage”

Ira-t-il? N’ira-t-il pas ? Il attend la décision de Mihoubi, il soutient…

Fares Mesdour se lance dans les présidentielles : “si mes calculs sont bons, je serai élu avec 13 milliards de voix !”

Le chef d’état-major l’a ordonnée, le chef de l’Etat l’a fait. Par…

Bouteflika “Si c’est Bedoui qui organise la présidentielle, il y a de fortes chances que je sois élu”

Abdelaziz Bouteflika est sorti de son silence monacal. Dans une contribution parue…

Bouteflika “Coucou, je peux revenir ?”

Abdelaziz Bouteflika a réagi à la convocation du corps électoral par le…