En ce moment de panique générale à bord du vaisseau Bouteflika, tout le monde s’affaire à colmater les brèches et à polir l’image ternie par la énième candidature de président. Les choses sont très mal engagées pour lui et la rue le fait bien comprendre à qui veut l’entendre.

Dans tout ce contexte, les alliés et soutiens de Bouteflika partent sur tous les fronts pour défendre sa cause. Entre Ahmed Ouyahia qui présente une déclaration de politique générale devant les APN dans laquelle il énumère essentiellement les réalisations du président depuis 20 ans, et Mouad Bouchareb qui, à coup de discours qui semblent tout droit sortis du cabinet de Kim-Jung Un, il y a de quoi s’abreuver de flatteries cajolant faussement les esprits des citoyens.

Sellal se démarque de tout le monde

Au sein de tout ce capharnaüm électoral, Abdelmalek Sellal, directeur de la campagne a écumé les plateaux télé pour vanter les bienfaits de la candidature de Bouteflika, avec cette fois-ci, un argument inédit. En effet, lors d’une de ses interviews, Sellal a tenté d’expliquer, ou plutôt justifier le rempilage de Boueflika en précisant que ce mandat était fait pour éloigner le mauvais œil.

« il est important pour le citoyen de comprendre que le chiffre 5 est fortement symbolique. Comme vous le savez, il représente une arme impitoyable contre le mauvais œil. Et en ces moments de montée en puissance du pays dans tous les domaines, nous sommes contraints de nous préserver de l’œil de nos voisins et (faux)amis. Quand on regarde à l’ouest, on comprend bien qu’on nous prépare un mauvais sort à nous jeter. Ils sont spécialistes. Donc, j’appelle les citoyens à voter massivement pour le Président. El-khamssa t’baad el îne aalina. »

0 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Bekhlili renonce à la présidentielle “J’ai oublié. Le 12 décembre c’est mon 3ème mariage”

Ira-t-il? N’ira-t-il pas ? Il attend la décision de Mihoubi, il soutient…

Fares Mesdour se lance dans les présidentielles : “si mes calculs sont bons, je serai élu avec 13 milliards de voix !”

Le chef d’état-major l’a ordonnée, le chef de l’Etat l’a fait. Par…

Bouteflika “Si c’est Bedoui qui organise la présidentielle, il y a de fortes chances que je sois élu”

Abdelaziz Bouteflika est sorti de son silence monacal. Dans une contribution parue…

Bouteflika “Coucou, je peux revenir ?”

Abdelaziz Bouteflika a réagi à la convocation du corps électoral par le…