Il remue ciel, terre et mer pour approcher les Algériens aux quatre coins du pays. Rachid Nekkaz est le candidat le plus actif de cette précampagne électorale. Après son éprouvant tour d’Algérie en 80 heures, avec son Smartphone et ses batteries au Nekazium, l’infatigable activiste est passé ce matin à Alger pour un business. Il suspend sa quête des signatures le temps de racheter le géant de la chita-alimentaire algérien, Bellat. Nekkaz qui préfère l’autoroute est-ouest à son île privé du pacifique, devient le patron du plus grand fabricant de cachir du monde.

Un investissement politique

Aliment vital pour les chiyatines et les pros 5ème mandat, le cachir a fait plus de mal au pays que le pain maudit à la commune de Pont-Saint-Esprit (voir Google). Il constitue un maillon essentiel dans la chaîne alimentaire du pouvoir. Nekkaz l’a donc très bien compris, pour éteindre une espèce, il va falloir éliminer son alimentation. « Le cachir est pour le chiyat ce que le casher est pour un juif, une alimentation sacrée. Si les chiyatines se nourrissent exclusivement de cachir, bah on va les en priver, ils crèveront avant le 18 avril, ça réglera 99 % de nos problèmes » explique son conseiller. Quant au nouveau CEO du groupe Bellat, il se réjouit pleinement de ce « contrat du siècle » qui éradiquera le plus grand mal du pays : l’épidémie de la chita. Fidèle à lui-même, il lance une vidéo Live depuis le siège de Bellat « Choufou ya djazayriine choufou, rani chrit Bellat, khlass el chita, khlass le FLN et les 40 voleurs, choufouni habbit nektelhoum » jouit-il.

Un crash déjà ressenti

2 heures après le rachat de Bellat la bourse nationale de la chita s’effondre. Le prix de Amar Ghoul et de Benyounes sont divisés par 100, un militant du FLN qui valait un sandwich, vaut 3 fois rien désormais. L’usine changera d’activité et fabriquera des engrais pour l’agriculture avec les ingrédients du cachir. Un énorme hold-up politico-financier qui risque de brouiller les cartes du pouvoir. Selon certaines indiscrétions, le prochain meeting du FLN se tiendra à la salle des fêtes « Al Afrah » de 50 places et à huit clos. Le premier sondage après la chute du lobby de la chita donne Bouteflika 4ème ex aequo avec Fawzi Rebaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Le PDG de Total nommé ministre algérien de l’Energie

L’avant-projet de loi sur les hydrocarbures a été adopté après une réunion…

Économie : الشربات intéresse les Russes comme arme bactériologique

La position de l’Algérie dans la zone du libre échange sera renforcée…

L'Algérie recouvre les 1000 milliards perdus grâce aux recettes réalisées par Air Algérie en août

Air Algérie a touché le jackpot. La recette réalisée par la compagnie…

Immobilier : Le prix du mètre carré s’envole à la prison d’El Harrach

Vent de panique dans le marché de l’immobilier algérois. Le prix du…