En Algérie c’est désormais une polémique qui en chasse une autre ! Les citoyens en sont tellement servis que leurs esprits risquent d’être détournés de leur dramatique sort : le 5ème mandat. Pas sûr, puisque, la polémique du jour interpelle vivement le clan présidentiel. En effet, le maire d’El Mouradia, vient d’être piégé à son tour par le jeu des petites phrases en faisant une sortie étonnante. Il souhaite interdire les enterrements dans les résidences de sa commune, y compris le plais présidentiel, situé au cœur d’El Mouradia.

« Il y a des cimetières pour ça »

C’est avec un ton aigu, et une boule dans l’estomac que Mr S.Tahari a osé défier le pouvoir en l’exhortant à ne plus enterrer dans les résidences. «Le palais présidentiel a enfreint les lois du pays ainsi que notre charia en enterrant un musulman dans sa demeure, chez lui, ou dans son lieu de travail. C’est défendu, et même passible de peine d’emprisonnement, voilà je dis ça, je dis rien, chacun se reconnaîtra » a-t-il déclaré, juste avant sa déportation à la frontière tchadienne.

La mairie d’El Mouradia publie un communique où elle rappelle l’existence de plusieurs cimetières, comme celui d’El Kettar ou de Ben Aknoun. Un être humain, peu importe, son statut, ou son passé mérite d’être dignement enterré après avoir rendu l’âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Gaïd Salah “excusez mon absence, je suis en train de naviguer une carte chifa”

Mais où est donc passé Gaïd Salah ? Nous n’en savons rien…

Gaïd Salah va bien, selon le chanteur Cheb Mami

Disparu depuis le 30 septembre à Oran, le Chef d’État major de…

Ibtissem Hamlaoui lance le hashtag #Bring Back Our Gaïd

Comme la gazelle, son repas préféré, le général de corps d’Armée serait…

Tliba entame une grève de la faim : “je ne proteste contre rien, c’est juste pour maigrir un peu”

Où est donc Tliba ? Nul ne le sait. Par contre, tout…