Officiellement candidat depuis dimanche dernier, le portrait du président ne fait pas l’unanimité. Rejeté par les Algériens, raillé par la presse, déconsidéré par les critiques d’art, le tableau du président est à l’art ce que Haddad est à la langue française : sa tête de turc. Et pourtant, selon l’ancien premier ministre, la Joconde vient de rallier le cadre Bouteflika en lui accordant son soutien.

Le portrait de Mona Lisa est sorti de son silence muséal. L’objet d’art le plus visité au monde a fait savoir qu’il soutient le portrait du président Bouteflika à la présidentielle de 2019. C’est l’ancien humoriste, Abdelmalek Sellal, aujourd’hui chargé de la campagne électoral du portrait présidentiel qui l’a annoncé ce matin. “La Mouna Louisa, chef d’oeuvre du célèbre peintre italien Léonard de Vinci, s’est prononcé en faveur de la candidature du président Bouteflika” déclare-t-il sur un ton triomphant. C’est Sellal lui-même qui serait parti la voir au musée du Louvre, situé à une centaine de mètres de chez lui dans le premier arrondissement de Paris. “Je l’ai rencontrée, et je lui ai posé la question. êtes-vous pour la candidature du cadre Bouteflika ?” explique-t-il. Sellal reconnaît n’avoir pas eu de réponse parlée de la part du tableau, “mais qui ne dit mot consent” conclut l’ex chef du gouvernement sous les ovations du public.

Toujours selon Abdelmalek Sellal, le portrait de Mona Lisa est très lié à celui d’Abdelaziz Bouteflika même si ce dernier est une croûte qui a été peinte un jour de grand ennui par des adolescents dans une maison de jeunes à Ain El Kahla dans la wilaya de Sidi Bel Abbès. “De Vinci n’a pas peint le portrait du président, mais il aurait pu. En tout cas, si le cadre est élu, Mona Lisa quittera le Louvre pour venir s’installer à El Mouradia” promet-t-il où elle fera office de première dame.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

L'Académie française valide le mot "faichlesse" pour exprimer un état d’affaiblissement extrême

Si la France était en guerre contre l’immigration, selon Marine Le Pen,…

9 juin 1990 : Cheb Djalti découvre que "خلقو رب العالمين"

En 1989, Cheb Djalti sortait l’album “ديرولو الحنة” (mettez-lui du henné), avec…

Mazouni pour remplacer Merdaci à la tête du ministère de la culture ?

Aana lasstou marfoudha a présenté samedi sa démission au chef de l’Etat,…

Naïma Salhi lance la première édition du festival de Connes

En marge de la 71ème édition du festival de Cannes, la sulfureuse…