sellal

L’histoire est en marche. Cela ne semble pas être le cas du président Bouteflika, toujours vautré dans son trône à roulettes. L’humoriste Abdelmalek Sellal qui ne fait plus rire personne l’a encore rappelé ce matin en marge de son spectacle annulé, faute de spectateurs, à Adrar.

Aujourd’hui il n’y avait personne au théâtre régional d’Adrar pour applaudir Abdelmalek Sellal, où il devait jouer son dernier one man show, “Vive Bouteflika”. Selon notre correspondant sur place, “il y avait presque autant de monde dans la salle, que de neurones dans le cerveau de l’ex premier ministre”. C’est vous dire, le vide intersidéral qui y régnait. Cela n’a pas empêché le directeur de campagne de Bouteflika de raconter des conneries aux médias venues en masse pour couvrir le non événement. Et comme à son habitude, Sellal n’a pas déçu.

L’ancien premier ministre a d’abord réagi aux manifestations monstres du 22 février en estimant qu’elles étaient “inutiles”. “Les Algériens se sont exprimés librement. Ils ont manifesté leur rejet du cinquième mandat. Mais je suis au regret de leur dire que ça ne sert à rien. C’est peine perdue” estime-t-il, puis en s’adressant directement aux Algérien “le président ne vous vois pas, il ne vous entend pas non plus. C’est inutile de vous fatiguer, vous aurez beau manifester il n’en a rien à foutre”. Sellal ne dénie pas cependant aux Algériens le droit d’aspirer au changement. “Oui, les revendications sont légitimes. Ils (les Algériens, ndlr) ont parfaitement le droit d’exiger le départ du président. Nous avons aussi le droit de nous en badigeonner les bonbons avec le pinceau de l’indifférence.” a fait savoir Sellal tout en précisant que “ceux qui demandent au président Bouteflika de partir doivent vraiment avoir honte, un homme en fauteuil on lui demande pas… mais on le pousse” avant de conclure “c’est au peuple de partir, parce que de toute façon Bouteflika ne peut pas marcher”.

4 commentaires
  1. Ils faut leurs réserver une place et une belle camisole, des couleurs du drapeau algérien. Jamais une nation n’a été si embarrassée par ses … “dirigeants ‘. La bassesse de ses gens n’a pas d’égal.

  2. Je dis bravo aux manifestants algériens, ils pourraient donner des leçons à nos Gj qui cassent, vandalisent, brûlent, agressent etc… Bel exemple et belle leçon !! Ne suivez pas l’exemple de nos Gj, faites attention aux infiltrés !!
    Que penserions- nous en France si l’un de nos présidents se faisaient soigner à l’étranger ? Est-ce à dire que les médecins sont incompétents, NON ! La jeunesse a besoin d’espoir tangible. Qui a envie d’exil si ce n’est par nécessité ? Personne, je crois.
    Bon courage. J’adore le côté satyrique des articles, et les dessins humoristiques valent vraiment le détour. J’ai connu votre site via celui de Mediapart.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

La fille cachée de Louisa Hanoun et de Ali Belhadj devenue ministre aujoud'hui

C’est une histoire tellement farfelue que si quelqu’un l’aurait conté il y…

Qui sont Lakhdar Benzahia et Aït Mokhtar Omar, les deux candidats à la présidentielle ?

On ne sait pas, et on s’en fout. De toute façon personne…

Conférence nationale : Les participants se mettent d’accord pour manger un méchoui à midi

Pendant que plusieurs détenus d’opinion sont toujours en prison, des chefs de…