En train de lire
Polémique autour de la prière à l’école : Ali Haddad tranche "Moua je sui por l'interdiction… de l'icoule"

Polémique autour de la prière à l’école : Ali Haddad tranche "Moua je sui por l'interdiction… de l'icoule"

La rédaction

La polémique sur l’interdiction de la prière à l’école divise les Algériens. Il y a les « bâtards d’islamistes » qui sont pour, et les « bâtards d’athées » qui sont contre. Et puis il y a Ali Haddad qui n’est ni pour ni contre mais bien « o countraire ».

En effet l’homme d’affaires a donné son avis sur la question sans que personne ne le lui demande. Et ses opinions, sont comme ses routes : très tranchées (tellement tranchées qu’on se croirait à Verdun en 14-18). Selon Ali Haddad, la polémique n’a pas lieu d’être. « Chaque chose à sa place. La prière c’est dans la moski » estime-t-il avec sa diction inimitable. Ali Haddad explicite son propos en reconnaissant à la mosquée un rôle central dans la pratique de la religion. « La moski sert à prier mais l’icoule ça sert à rien » souligne-t-il et de poursuivre « en tout ca moi ça ne m’a jami servi ». Partant de ce constat, Ali Haddad se prononce en faveur de l’interdiction non pas de la prière à l’école mais de l’école tout court. « Moua je sui por l’interdiction… de l’icoule » conclut-il.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut