La 7ème édition du salon national du mariage aura lieu courant mars 2019, sur la place des Martyrs à Alger. Une première dans l’histoire de cet événement majeur qui attire chaque année des centaines de milliers de visiteurs dont l’objectif commun, est de trouver la logistique nécessaire pour l’organisation d’un mariage.


Le choix du lieu est symbolique
Habituellement organisé dans les grands espaces qu’abrite le palais des expositions de la SAFEX, en banlieue algéroise, cette nouvelle édition se verra délocalisée vers le cœur d’Alger, sur la célèbre place des Martyrs. Ce choix n’est pas fortuit. En effet, les organisateurs précisent qu’il est dû à deux raisons principales : la première étant l’accessibilité des lieux, par le métro, les bus, les taxis… ! il constitue en effet un point central pour les visiteurs qui peuvent venir de partout. La seconde raison est quant à elle, plus symbolique, puisque, précisent les organisateurs, le salon aura lieu près de « Zniqet Laârayess » (la ruelle des mariées), célèbre rue en bas de la Casbah, abritant de nombreuses boutiques dédiées justement aux articles de mariage et notamment, ceux des mariées. Il sera donc question d’optimisation des lieux et des événements pour une meilleure attractivité.


Les pilotes d’avion invités d’honneur
Comme chaque année aussi, ce salon choisit une thématique à mettre à l’honneur. L’année passée par exemple, c’était « pour une meilleure cohabitation belle-mère/belle-fille ». Les invitées d’honneur cette année-là étaient des jeunes mariées ainsi que leur belle-mère, venues raconter leur quotidien et les changements induits par le mariage. Des conseillers en vie sociale ainsi que des psychologues avaient prodigué des conseils tout au long du salon.


Cette année, le thème du salon sera « khtebni pilote w ma 9beltche » (un pilote m’a demandé en mariage et j’ai refusé). Vous devinez donc facilement que les invités d’honneur de cette nouvelle édition seront ces pauvres pilotes restés sans mariage malgré leur capital intellectuel et physique, ainsi que leur situation matérielle confortable. Pour des raisons encore inconnues, il leur est très difficile, voire impossible de trouver leur moitié. La plupart des filles les refusent sans en donner l’explication, mais en se vantant sur les réseaux sociaux qu’un pilote les a demandées en mariage mais qu’elles ont refusé. Des sociologues, psychologues et vieilles femmes spécialisées dans les mariages seront consultés afin de trouver une réponse à ce phénomène mystérieux qui laisse des milliers de pilotes sur le carreau. Pour information, le salon sera sponsorisé principalement par Air Algérie. Ne soyez pas étonnés s’il y a des reports de la date de lancement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

L'Académie française valide le mot "faichlesse" pour exprimer un état d’affaiblissement extrême

Si la France était en guerre contre l’immigration, selon Marine Le Pen,…

9 juin 1990 : Cheb Djalti découvre que "خلقو رب العالمين"

En 1989, Cheb Djalti sortait l’album “ديرولو الحنة” (mettez-lui du henné), avec…

Mazouni pour remplacer Merdaci à la tête du ministère de la culture ?

Aana lasstou marfoudha a présenté samedi sa démission au chef de l’Etat,…

Naïma Salhi lance la première édition du festival de Connes

En marge de la 71ème édition du festival de Cannes, la sulfureuse…