Avec le physique, la tenue, le célibat…. La conduite fait partie des nombreux préjugés dont sont victimes les femmes.
Or, ces dernières années, les statistiques du centre national de prévention et de sécurité routière ont bousculé tous les clichés. En effet, selon le dernier rapport du CNPSR, 9 accidents sur 10 sont causés par la gente masculine. Les hommes sont impliqués dans 88 % des accidents les plus mortels. Un second rapport publié par une société d’assurance révèle que les accidents provoqués par les femmes vont rarement au delà des dégâts matériels minimes.
Les chiffres sont donc accablants. L’expression “femme au volant, mort au tournant» est mathématiquement désavouée. Aujourd’hui, il est plus facile de se moquer de la couleur de peau d’une reine de beauté que de la conduite d’une novice sur la route. Pour faire face, l’association des misogynes d’Algérie, comptant plus de 30 millions d’adhérents dont des milliers de femmes, appelle le 2ème sexe à s’engager davantage dans les accidents de la route afin qu’on puisse légitimement se bidonner sur les blagues sexistes de mauvais goûts.

« Mesdames, éclatez-vous…..sur la route »

Selon le porte parole des misogynes algériens, les blagues sexistes, les insultes au volants ainsi que les remarques désobligeants ont chuté de 30 %. « Contrairement aux femmes, les hommes ne sont pas cons. Ils savent pertinemment aujourd’hui que la femme hachakoum conduit beaucoup mieux qu’un homme. Pire encore, certaines dévergondées osent même apprendre le code de la route et le respecter en plus. On ne peut même pas se permettre un petit ‘ya hmara, casse-toi’ ; maintenant quand je veux insulter une femme, je tourne ma langue 7 fois, et c’est vraiment dur » s’alarme Slimane Haggar.
Le sexisme en Algérie connait sa période la plus sombre, un hashtag plus ou moins macho #KhelihaTeqtel, a été lancé sur Facebook dans le but d’inciter les femmes à commettre plus de fautes au volant, graves de préférence. Elles sont priées de prendre exemple sur certains hommes inconscients en suivant les comportements suivants : l’endormissement au volant, la vitesse, la conduite en état d’ébriété, le non-port de la ceinture de sécurité, l’utilisation du téléphone.

D’ici là

En attendant le rétablissement de la bêtise féminine ou pas, les machos acceptent de se faire insulter eux-mêmes pour pas perdre la main. Il faut dire que les occasions ne manquent pas. Le non respect du code de la route est la 3 ème passion des cons après la chemma et l’harcèlement dans la rue. Autant en profiter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Des pages facebook fustigent les Algériennes qui prennent leur douche toutes nues

Les filles qui prennent leur douche toute nue seraient-elles en définitive des…

Le ministère de l'intérieur interdit le port du survêtement avec des chaussures classiques

C’est une bonne nouvelle qui est arrivée ce matin et qui a…

Il est exclu de son village après avoir dit « je suis kabyle » sans ajouter « et fier de l'être »

Il y a des traditions des coutumes avec lesquelles on ne badine…

La Cour suprême d’Alger vient d’autoriser le mariage entre tlemceniennes et le reste des algériens

La Cour suprême d’Alger vient d’autoriser ce mardi le mariage entre tlemceniennes…